Ne pas mentir

Le 12 avril 2006

Ne pas mentir

Je travaillais autrefois à Washington, dans la politique , dans un environnement très « speed ».

Travailler dans la politique signifie que les gens vous mentent, et qu’une partie de votre travail est de mentir aux gens. En fait, vous êtes encouragé à mentir, et on vous récompense pour cela. Les patrons vont venir, après que vous ayez menti à un client, ou à un membre, et ils vont vous dire : « C’était super, la façon dont vous avez traité cela ! Fantastique, vous les avez eus de 5000 dollars, super ! » Et ainsi, on mentait tous, tout le temps. Je n’avais jamais vu que c’était un problème. Je pensais que c’était comme ça devait être.

Puis j’ai pris contact avec les enseignements du bouddhisme au Népal, et j’ai entendu le sens du « karma ». C’ était très difficile à entendre pour moi. Cela disait : «  Si vous mentez, vous créez la cause qui fait que personne ne vous croira dans le futur. Si vous volez, vous créez la cause qui fait qu’on vous volera, et vous perdrez les choses qui vont sont chères. » Tous ces enseignements disaient qu’en faisant des choses mauvaises, des choses mauvaises allaient m'arriver;  qu’en étant en colère après quelqu’un, vous créez la cause pour que quelqu’un soit en colère après vous, et vous crie dessus, et j'ai horreur qu'on me crie dessus…comme tout le monde je pense !

Alors je suis repartie en ayant pris les dix préceptes, les dix règles éthiques, ne pas tuer, ne pas voler, ne pas avoir de conduite sexuelle incorrecte, ne pas mentir ni faire de ragots, etc…et j’ai commencé à travailler avec cela. En fait j’ai commencé à essayer seulement d’en appliquer un, parce que mentir était important dans mon travail, j’y étais tellement habituée. Alors j’ai pris un nouveau travail, et j’ai fait très attention à ne pas mentir. J’avais vraiment l’habitude de travailler dans des endroits où on ne me croyait pas. Alors pendant deux ans, très sérieusement j’ai appliqué cette règle, dans mes relations privées, au travail, dans toutes mes rencontres avec les gens. Et quelque chose à commencer à changer, j’ai senti que les gens commençaient à m’écouter vraiment, et qu’on me croyait. Ca a vraiment changé le monde pour moi.

Quand vous vous réveillez le matin, vous avez le choix : vous pouvez avoir une bonne journée, ou une mauvaise journée. Et même quand des choses désagréables vous arrivent, vous avez toujours le choix de votre réaction. Vous pouvez toujours vous dire : « Cette chose désagréable, ou difficile, m’est arrivée aujourd’hui. Mais je ne vais pas me mettre en colère après cette amie, ou cette personne, sinon je vais juste créer une situation de colère qui va me revenir. » Quand vous commencez à comprendre cela, vous arrêtez les réactions comme « Pourquoi est-ce qu’on me fait ça ? » ou « Ce n’est pas juste ». Il n’y a pas d’injustice avec le karma. Les choses peuvent sembler « pas justes », mais à la base, c’est vous qui les avez crées.

Ce qui est bien avec le karma, c’est que vous êtes maître de votre vie ; personne ne vous accable, vous n’êtes pas une victime. C’est vous qui choisissez quelles sortes de graines vous allez planter pour votre vie.

Ven. Annie Miller



SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 118 (594868)