La forme et le fond

Le 30 avril 2006

C’est pourquoi les grands débats dont se souvient l’histoire du Bouddhisme en Thaïlande concernent ce qui, pour un occidental risque de paraître secondaire parce que formaliste comme la nature des offrandes destinées aux bonzes, l’ajustement de l’habit monastique... La Sangha Thaï a connu des débats qui avaient trait à la forme de l’ordination, à la forme des aliments, à la forme des vêtements... Pour un occidental, la forme est généralement distincte du fond comme la lettre de l’esprit et c’est pour lui toujours une évidence que la lettre tue et que l’esprit vivifie. C’est donc toujours en fonction du fond et de l’esprit que la forme doit être, en principe relativisée et jugée. Or en Thaïlande les débats religieux, pour ne rien dire des autres, laissent parfois penser que la forme est le fond.

"Thaïlande Contemporaine sous la direction de Stéphane Dovert IRASEC l’Harmattan.

Voici un texte qui me paraît intéressant concernant le doute que nous autres occidentaux portons sur la forme. Celle-ci est suspectée d’être superficielle, sans profondeur. Et si forme et fond n’étaient qu’un, indissociables ? En mangeant dans les bols nous actualisons une forme vivante. Yvon

Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
30 avril 2006
Statistiques de l'article :
568 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 193 (243922)