Réponse à l’article : Lettre de Simone

Le 30 avril 2006

La peur de la souffrance est pire que la souffrance elle-même. Montrer de la compassion est une chose mais montrer de l’angoisse ou de l’inquiétude à l’extrême en est une autre. Aucune peur ne peut soigner la situation présente.

L’attitude juste est un accompagnement paisible, à l’écoute de l’autre, attentif aux moindres répits de souffrance pour mettre en lumière la beauté de l’existence. Toute l’importance est d’être avec, présent, comme le soleil réchauffe les brins d’herbe sous la neige. Je vous souhaite d’installer le paisible même au cœur de la souffrance.

Mes amitiés dans le Dharma.

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 97 (588451)