Doctrine et dogme.

Le 1er juin 2006

Citation de Martin Buber :

« La tradition est la plus belle des libertés quand nous l’assumons avec la conscience claire de sa signification [...] mais elle est aussi l’esclavage misérable pour celui qui en accueille l’héritage par paresse d’esprit. »

Et puis forcément le Bouddha pour initier une mise en pratique :

« Mon enseignement est un radeau pour traverser la rivière, mais de l’autre côté il ne faut pas le porter sur ses épaules comme un fardeau. »

En cela, dans cette dernière citation, on peut ressentir la différence entre une doctrine et un dogme. Ainsi, il me semble juste de parler de la doctrine du Bouddha mais certainement pas de dogme... De doctrine dérive docte et docteur, et c’est peut-être pour cela qu’on le surnommait le médecin du monde... Un enseignement délivré comme un remède où le patient éprouve la justesse du remède prescrit par l’efficience de la guérison. Un enseignement donné à éprouver où rien n’aurait valeur de vérité incontestable, ce qui le différencie du dogme.

Chez le Bouddha, aucune prétention à être vénéré, adoré.

Si la confiance est le point de départ de la pratique, le questionnement en reste le cœur et le moteur. Aucune certitude réconfortante à quoi se raccrocher compulsivement.

Trop souvent, on attend des réponses et cela nous enferme. Pour reprendre Martin Heidegger, "poser une question c’est ouvrir un espace d’intelligence" et l’essentiel dans le cheminement c’est de préserver cette ouverture du coeur/esprit. Si le rapprochement peut paraître incongru, je ne saurais résister à la tentation de citer "le Kabbaliste" de Patrick Levy :

"Le Dieu auquel tu ne crois pas, je n’y crois pas non plus. Je vais te dire ce que tu cherches. Il y a toujours deux religions en chaque religion. La religion prêt-à-croire, le prêt-à-porter de la pensée religieuse, et le niveau mystique. Autrement dit, la religion du rabbin et la réflexion des sages, la religion qui répond à ta question, qui y répond mal, et qui, si tu n’arrives pas à y croire, te culpabilise, et la religion qui interroge ta question, te demande donc de chercher encore. C’est la seconde qui t’intéresse."

Lionel En Wa

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 91 (584809)