Les démons - Le Nirvana

Le 1er février 2007

Au début, on fuit les démons.
Puis on se rend compte qu’en fait on leur court après.
Alors on lâche tout.
Et les démons apparaissent tels qu’ils sont.
Puis on voit qu’ils nous orientent vers un chemin.
Et on voit ce chemin.
Voyant cela, les démons, ayant rempli leur rôle, disparaissent.
Et on continue.
Mais si on perd la trace,
Hop un démon surgit pour nous indiquer la bonne direction.
Et pour cela, merci à vous, Colère, Avidité, Ignorance, ...
On dit que le Nirvana est néant.
Oui, il y a destruction,
Mais de l’illusion des plaisirs mondains,
Et de l’attachement qui les accompagne.
 
Qu’est-ce qu’un plaisir mondain ?
C’est le plaisir de sortir entre amis.
Le plaisir d’être amoureux.
Le plaisir d’être en bonne santé.
Le plaisir de posséder des biens.
 
Car ces plaisirs sont éphémères.
Qu’arrive t-il quand :
Les amis vous tournent le dos,
Les êtres chers meurent,
Le corps devient vieux et malade,
Les biens sont perdus ?
Tout s’écroule.
Et la joie devient chagrin, colère, peur.
Souffrance.
 
La Véritable Joie est,
Profonde et subtile,
Indéfinissable,
Incommensurable.
Elle demeure quelles que soient les circonstances.
Avec elle vient l’apaisement,
Et la fin de la Souffrance.
 
Quand l’enveloppe du bouton de rose tombe,
Se dévoile alors l’Ultime Joyau,
Lumineux et incomparable :
Le Nirvana.

Céline

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 96 (591015)