L’aide du Dharma.

Le 29 avril 2007

J’ai rencontré Norberto et sa femme Hélène à Buenos Aires. En 1996, je leur ai remis un rakusu ; depuis, tantôt en se rencontrant, tantôt par courrier ou mail, nous continuons à pratiquer ensemble la Voie du Bouddha.

Il y a quelque temps, Norberto a subi une opération à coeur ouvert en urgence. Voilà le mail – que j’ai traduit- qu’il m’ a envoyé après sa sortie de l’hôpital.

Aujourd’hui, c’est vendredi ; il y a quatre jours que je suis sorti de l’hôpital. Chaque jour qui passe, je me sens mieux, les cicatrices se referment bien, peu à peu, pas à pas, tout à son propre rythme, on ne peut rien presser.

Quand j’étais à l’hôpital, que ce soit pendant les examens ou l’opération, ma tête et mon corps étaient tout à fait pénétrés de la Pratique, et je crois qu’ inconsciemment, je n’ai pas cessé de faire zazen pendant presque tout le temps.

Après l’opération, quand j’étais en soins intensifs, je fus surpris de voir comment ma respiration s’harmonisait à l’air qui entrait dans mes poumons ; d’abord ce n’était pas beaucoup, puis cela s’améliora de plus en plus ; et le plus important fut la façon dont je me suis débrouillé avec la douleur, en essayant simplement de faire que la douleur et moi soyons un ; je ne sais pas si j’ai réussi, mais je ne me souviens pas avoir éprouvé de fortes douleurs à aucun moment de tout le temps passé à l’hôpital.

Je crois que c’est avec l’aide du dharma que j’ai pu passer cette circonstance de la vie qui me toucha ; à chaque moment, le Chemin que ma Sensei m’a enseigné fut le meilleur point d’appui.(...)

Sensei, vous êtes toujours dans mon esprit et dans mon coeur. Gassho.)

Norberto

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 96 (591018)