En Vrac

Le 4 mai 2008

"Il ne s’agit pas de devenir de plus en plus fort : il faut peut-être devenir de plus en plus faible. Ni de faire des choses de plus en plus grandes. Non. Fais surtout des choses plus petites que toi. Possède des choses qui valent moins que toi. Car si tu possèdes une chose qui vaut plus que toi, c’est elle qui te possédera ; si tu fais une chose plus grande que toi, tu tomberas à genoux et elle fera de toi son esclave et son adorateur.

Si tu accumules des biens qui valent plus que toi, tu ne vas pas profiter de tes biens : ils vont profiter de toi. Donc, aie moins que tu n’es. Sois plus que tu n’as. Fais des choses petites et simples, mais nécessaires ; le monde s’en trouvera mieux, et toi également. C’est déjà une voie de réforme personnelle et sociale".

Lanza del Vasto. Envoyé par Eric


Dans le Daïshin n°95 du mois d’avril 2005, je relatais une petite expérience personnelle et fiérote : j’avais arrêté de fumer et j’en remerciais Jokei, à juste titre. Ceux qui gardent précieusement les archives, ou qui vont régulièrement consulter le bulletin s’en souviennent peut-être. Donc, c’était il y a 3 ans. L’arrêt a duré un an et demi. Maintenant je re-fume. Voilà. C’est tout.

Juste pour dire ce que l’on est ici et maintenant : un coup j’avance, un coup je recule. Mais toujours sur la route..... Juste pour ne pas s’endormir, se satisfaire de douceurs, se griser d’illusions.

La Voie du Zen est difficile, le chemin est sans fin.

Liliane.

Les enseignements du Bouddha sont merveilleux pour travailler tout simplement avec ce qui est et en faire votre chemin vers l’éveil, plutôt que de considérer les expériences de votre vie comme des déviations de ce qui, supposément, devrait arriver. Plus vous avez de difficultés, en fait, plus vous avez d’occasions de les laisser vous transformer. Les choses difficiles nous irritent et ramènent à la surface nos réflexes habituels. Et c’est là le moment de vérité. Vous avez le choix entre vous laisser tomber dans vos comportements habituels, ou bien rester avec la rudesse et l’inconfort de la situation, et la laisser vous transformer, pile là.

P.Chodron.Extrait d’’une conférence « Le merveilleux chemin des difficultés » in Buddhadharma. Trad. Joshin Sensei


Entre le sens et le non-sens,
entre le dire et le silence,
il y a un éclair
un savoir sans savoir,
une compréhension sans entendement
un parler en silence.

Octavio Paz (proposé par Hughette)

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 257 (581852)