En vrac

Le 30 août 2008

(...) J’ai reçu le compte rendu de l’AG et la décision de vendre la Demeure sans Limites. En effet, l’idée est bonne, et bien que je sois d’accord avec tous les arguments, je n’ai pu m’empêcher de ressentir un pincement au coeur à l’idée de ne plus retourner là-bas. Que d’efforts à faire pour dépasser tous ses attachements !

Merci encore de m’avoir donné l’occasion , lors de la cérémonie des trois ans de rakusu, d’expérimenter de donner une chose à laquelle j’étais très attachée. J’y repense souvent dès que je sens qu’il m’est donné de travailler à nouveau sur mes attachements.

Anne Claire


Les 12 jours passés à la Demeure sans limites furent intenses et riches, je ressens le Temple comme un lieu où l’on apprend constamment, avec beaucoup d’espace, je dirais l’espace de l’apprentissage, « l’apprentis-sage » !

Ce n’est pas l’espace habituel, avec trois directions, mais l’espace en tant qu’expérience, l’expérience de l’ouvert, et au sein de cette ouverture il y a l’apprentissage.

Sans espace il est très difficile de découvrir, on s’imagine avoir tout compris, et surtout on veut tout comprendre (com-prendre : prendre avec). Mais inversement, vivre l’espace sans apprendre (a-prendre : sans prendre), risque d’être une ouverture qui sombre dans l’indifférence pour ne pas dire une torpeur même subtile : « tout va bien, je maîtrise ! ».

En résumé je l’ai vécu comme un lieu ou les journées bien que denses allient travail et détente, détente au sens de non saisie ou moindre saisie, détente de celui qui veut se détendre !... .

Alain


Oups...

Quelqu’un m’a envoyé pour Daishin par courrier un texte, une traduction d’un texte anglais, qui était très intéressant ...oups... Il a disparu... Je serais très contente si la personne peut me le renvoyer, en traduction ou photocopie de l’original... merci !

Sensei

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 96 (591434)