Tea-Time (2)

Le 2 octobre 2008

Zendo de la Montagne Bleue à Paris

On prend soin du Dharma et le Dharma prend soin de nous.

Aujourd’hui on prend soin du Zendo et c’est prendre soin du Dharma. Tout se tient dans notre pratique. Repeindre les murs, c’est la même chose que zazen, sampaï, gasshô. C’est juste une seule chose. C’est important de le comprendre.

A l’origine, il y a toujours le don ; on ne peut pas distinguer entre le don matériel et spirituel. On est toujours un peu en train de peser les choses. Finalement, il suffit de faire les choses qui sont là à faire. C’est pour ça et comme ça que la Demeure fonctionne.

Au début on a l’idée : « Je vais à la Demeure pour zazen et en fait, je me retrouve à faire la vaisselle » mais il n’y a pas de distinction haut et bas. Apprendre, c’est quelque chose qui arrive dans un ancien système, tout figé, et qui nous dérange. Souvent on rejette, on n’est pas d’accord avec ce qu’on nous montre quand on est en situation d’apprentissage. Avec l’âge, ça coince de plus en plus ! On est toujours « je sais, je sais, qu’est-ce qu’elle croit, là, que je n’ai jamais balayé/lavé la vaisselle/ fait zazen de ma vie... ? »

Qu’est-ce qui se passe, qu’elle est notre réaction quand quelque chose de neuf arrive dans notre vie ?

On ne peut ni gagner ni perdre en faisant zazen. Ce n’est pas facile à apprendre car en général on fait zazen pour quelque chose. Si vous entendez ni gagner ni perdre, qu’est-ce que vous en faites dans votre système ? Est-ce que vous pouvez simplement le poser à côté de vous ?

« Create »

On ne peut pas coller le passé sur l’instant présent.

“Create” dit Maître Moriyama. Même si c’est une chose que l’on a fait 10 000 fois.

Quelque chose que vous faites ABCD, un jour vous allez faire ABDC. C’est intéressant cet équilibre.

L’image de Moriyama Roshi est d’une grande liberté, c’est de danser avec les choses. Create, c’est la vie-même. Pour voir, il faut être là. Il y a un côté apprentissage mais si vous refaites les gestes mécaniquement ça ne marche pas. Cette sécurité est une fausse sécurité. On n’a rien sur quoi s’appuyer, c’est ça la réelle sécurité.

La fausse sécurité c’est de vouloir s’accrocher à quelque chose, ça ne marche pas car tout est nouveau à chaque fois. La seule chose à laquelle on peut s’accrocher c’est d’être présent juste là où l’on est. On a envie sans cesse, de dire :« J’ai compris », mais là, on ferme tout, on a rangé la chose dan,s un tiroir, et il n’y a plus de place pour « create ».La liberté, c’est par exemple les bols. Le create n’est pas dans changer la forme mais à partir de ce qui est donné de raffiner.

Aucune règle de pratique ne dit « jamais », aucune ne dit « toujours », même si on aimerait avoir ces certitudes. De toute façon, on va se tromper. La peur veut la sécurité, veut savoir quel sera le prochain pas. « Create » est notre liberté.

Joshin Sensei

Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
2 octobre 2008
Statistiques de l'article :
1032 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 247 (519098)