Ryokan, moine et poète

Le 3 janvier 2009

Un jour Ryokan voyageait en compagnie d’un jeune moine. A un endroit, ils reçurent de la nourriture, qui contenait du poisson. Le jeune moine laissa ce poisson, comme le veut la tradition bouddhiste, mais Ryokan avala tout d’un coup.

« Il y avait du poisson dans ce plat », dit le jeune moine. « Oui, c’était délicieux », répondit Ryokan en souriant.

Le soir même, ils furent reçus chez un fermier, et le lendemain matin, le jeune moine se plaignit :« Les puces m’ont dévoré, je n’ai pas pu fermer l’oeil, et vous, vous dormiez comme un bébé ! » « Moi, je mange du poisson, mais je laisse aussi les puces et les moustiques se régaler de moi. Ni l’un ni l’autre ne me gêne, répondit tranquillement Ryokan.

- Ryokan en effet, même s’il dormait souvent sous une moustiquaire pour ne pas risquer d’écraser des insectes en dormant, laissait toujours dépasser une jambe, pour qu’ ils aient aussi à manger !

Comme le Bouddha, il recevait avec reconnaissance tout ce qui arrivait dans son bol :

Pour notre bien,
poissons et coquillages
se donnent
généreusement
et deviennent nourriture.

(Remarque de Joshin Sensei : assurez-vous bien, avant de manger votre poisson que vous êtes prêt, vous aussi, à être mangé... !)

Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
31 décembre 2008
Statistiques de l'article :
1334 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 244 (518848)