En Vrac :

Le 11 mai 2010, par Daishin,

Sensei avait proposé pour la 1ère retraite de l’année, la retraite d’Hannah Matsuri, la phrase de M°Dogen : « nous les aimons, les fleurs se fanent, même si nous ne les aimons pas, les mauvaises herbes poussent. »

La retraite s’est bien passée, mais ... pendant ce temps-là vers, microbes et herbes folâtres réputées parasites disparaissent et la santé de la terre avec eux (cf sur ces "Ravages" le site : http://voiretagir.org/spip.php ?article27 ) de quoi transformer le propos de Maître Dogen : " Tu as beau les détester, les mauvaises herbes te sont indispensables" et donc accepter de meilleur gré les mauvais grés et insatisfactions de soi comme nutriments de la pratique.

Pierre

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 134 (598476)