Questions aux maîtres

Le 30 mai 2010, par Daishin,

Question : Je suis préoccupé à l’idée que des choses négatives de la vie d’une personne puissent être causées par des actes d’une vie antérieure. Ce qui m’ennuie, c’est que cela semble être une façon de reprocher à des personnes leur souffrance et pourrait servir d’excuse pour ne pas aider quelqu’un qui en a besoin. Pourriez-vous m’éclairer sur ce point ?

1/Tulku Thondup : Si quelqu’un brutalise une personne, nous éprouvons naturellement de la compassion à l’égard de la victime et le besoin de la protéger. Mais qu’en est-il si des personnes se brutalisent elles-mêmes et ne comprennent pas pourquoi elles sont couvertes d’ecchymoses ? Ne devons- nous pas aussi de la compassion à ces victimes et ne devons-nous pas les protéger ? En fait, ces victimes ne méritent-elles pas deux fois plus d’attention, à la fois pour leur souffrance, et pour leur manque de compréhension ?

Connaître la causalité fait que nous n’en aimons que davantage tous les êtres qui souffrent parce que nous voyons comment leur manque de compréhension entraîne leur propre souffrance. Ceci fait naître spontanément dans notre coeur la compassion et la sagesse de celui qui connaît la véritable nature de la vie.

De plus, en ce qui nous concerne, comprendre que nos malheurs résultent de nos actes passés ne signifie pas que nous devons nous en faire le reproche ni nous démoraliser : il s’agit d’endosser la responsabilité du cours de notre propre vie et de regarder vers l’avenir de manière positive, car désormais c’est nous qui sommes aux commandes.

A partir du moment où nous nous rendrons vraiment compte que chaque chose que nous expérimentons est due à nos actes passés, nous ressentirons un grand soulagement, de la joie et de l’exultation. Alors nous comprendrons que tous ces événements ne sont pas l’effet du hasard, ni provoqués par une autre personne.

C’est notre propre esprit qui en est la cause principale. Si notre esprit est en paix, tout ce que nous dirons sera des paroles de paix et tout ce que nous ferons sera l’expression de cette paix. Nous deviendrons source de paix pour nos vies futures et pour la société qui nous entoure. Mais si notre esprit est négatif, il en résultera un monde de souffrance pour notre propre vie et tout autour de nous.

Beaucoup d’entre nous savent intellectuellement ce qu’est la causalité. Mais nous n’y croyons pas réellement. Autrement nous n’oserions jamais commettre de mauvaises actions, nous causant ainsi de la souffrance à nous-mêmes. Il faut comprendre que la causalité fait que chacun d’entre nous est au volant.

Et le Bouddhisme offre de nombreuses routes menant à la liberté par la voie de l’éveil.

C’est ainsi que le message de la causalité implique de devenir responsable, d’avoir la force et l’enthousiasme nécessaires, de se soucier de tous les êtres et d’atteindre le but.

Extrait du magazine Budhadharma ; (suite en juillet).

Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
30 mai 2010
Statistiques de l'article :
907 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 229 (518030)