Tea – Time

Le 14 mai 2011, par Daishin,

Si on me pose la question : comment faire pour mettre un peu plus le Dharma dans sa vie-même, je vais dire qu’il faut d’abord regarder ce noeud qui est la cause de notre souffrance. On ne peut pas en faire l’économie.

Parce que quand on dit : « Comment est-ce que je pourrais mettre un peu plus de Dharma dans ma vie », il y a aussi dans cette question : « Comment est-ce que je pourrais avoir un peu moins de souffrance dans ma vie. ».

C’est ça, c’est normal, nous voulons tous ça. Attention au fait de ne pas vouloir dire : « Je voudrais que ma vie ne change en rien parce qu’il y a des tas de choses qui me plaisent mais je voudrais mettre une couche de peinture dessus pour qu’elle soit un peu mieux ! » ( Vous vous rappelez ? C’est Joko Beck Sensei qui nous imite comme ça !)

On comprend bien que ça ne marche pas. Il va falloir faire un travail en profondeur si on veut que notre vie change. Et si l’on veut que le Dharma entre dans notre vie, il va falloir lui laisser de la place, parce qu’on est plein. On est bourré de choses – càd, sentiments, idées, opinions, certitudes, images de soi...etc !, ça nous sort pas les oreilles parfois. On est plein d’idées, de conceptions, de jugements, d’avis, de pour et de contre, de j’aime et j’aime pas. On est plein. C’est comme un verre plein, il n’y a pas de place. Si vous voulez que le Dharma entre, et là on rejoint la pratique de zazen, il faut faire un peu de cet espace que fait zazen en nous. Quand vous êtes chez vous, vous n’avez pas beaucoup de temps pour faire la méditation, mais je parle de temps dans notre esprit. Laisser un petit peu d’espace dans notre esprit, c’est le travail sur l’acceptation.

Le premier pas dans la fin de la souffrance, c’est l’acceptation.

Je reviens à ce que j’ai dit hier, c’était certainement un peu abrupt : « On ne peut pas mettre un peu de Dharma dans sa vie. » Ce n’est pas une chose que l’on peut découper et dont on peut prendre un petit morceau. On peut mettre un peu de relaxation, on peut mettre un peu de calme, de paix, etc. Oui. Mais on ne peut pas mettre un petit peu de Dharma. Le Dharma, c’est quelque chose qui bouleverse, qui met sans dessus dessous notre croyance. De ce qu’est la vie justement, de ce qu’est le moi, de ce qu’est cette personne qui vit, etc. Et on ne peut pas détacher un morceau du Dharma. Alors on peut vivre mieux avec zazen. Il est vrai que zazen nous aide, nous apaise, nous aide à laisser retomber un peu les tensions, etc. Mais ce sont de toutes petites choses comparées au Dharma.

Pour conclure, je dirais que c’est juste cette différence : « Est-ce que c’est nous qui faisons zazen, ou est-ce que l’on va laisser zazen faire zazen à travers nous ? ». On en revient là. On peut faire zazen, ce sera bien, ce sera un espace de calme, de paix, etc. mais ça n’aura rien à voir avec se laisser transformer par zazen, qui est une aventure, qui est rentrer dans l’inconnu à ce moment-là, c’est sûr. Ce n’est plus nous qui mettons les petits cubes en place, mais nous devenons un petit cube avec tous les autres petits cubes. On va essayer d’enlever les arêtes les plus tranchantes de notre petit cube.

Joshin Sensei

 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
25 avril 2011
Statistiques de l'article :
1353 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 244 (518850)