Un soir de la semaine, 19H.

Le 14 mai 2011, par Daishin,

S’asseoir, s’installer pour l’éternité. La cloche : un coup, deux coups...trois coups, ouvre le coeur , ouvre l’esprit. Une corde vibre dans le corps, nous étire. La Porte ouverte : le ciel, clair encore ; l’odeur de la pluie ; le murmure de la source qui s’écoule, qui tinte doucement ; la voix paisible de Jokei qui nous invite au voyage immobile...

Escalader des montagnes – être là – n’avoir nulle part ailleurs où aller – s’installer – respirer...

L’odeur de la lampe, le parfum du soir, les respirations voisines ; le nez qui gratte – attendre...s’alourdir, respirer.

Sous mon regard, des paysages insolites, inattendus, gravés dans le bois ; des rizières, des pentes en terrasses, des plages ; quelques îlots, des arbres...le canard au bord de la mare...une fleur étrange qui s’épanouit. Les mêmes paysages chaque zazen, et pourtant...

Un corbeau lance son cri dans le ciel, nous traverse, trace éphémère – l’eau coule, paisible ; la maison craque...respirer encore...

Déglutition, soupir, gargouillis.

Être là ; la froideur du soir sur la nuque ; les oiseaux qui jacassent. Tiens, JE s’est effacé – reste la montagne ?

Immobile, silencieuse – le goût de zazen.

Deux sons de cloche ; bruissements des vêtements ; les corps qui se déplient, saluent ; frottement des pieds sur le sol ; le plancher qui gémit sous le poids des corps qui s’alourdissent, se détendent.

Dans le carré de la fenêtre, le jour encore ; frémissement des branches sous la brise.

Dérouler les pieds l’un après l’autre. Ah. Les bols sagement alignés sur le petit banc comme des poules frileuses qui la nuit venue, têtes et ailes repliées, se serrent l’une contre l’autre sur leur perchoir. Ouvrir et fermer les bols – quel casse-tête.

Mokugyo veille, yeux grand ouverts dans la douce lumière de la lampe, pendant que Grosse Cloche s’ensommeille, tapie dans son coin.

Chaque chose à sa place... Marcher, respirer...

Se rasseoir ; la porte s’est refermée, laissant le soir dehors. Où donc s’en sont allés le murmure de l’eau, les gazouillis – la nuit a tout absorbé. Dans le Zendo, le silence s’épaissit ; les oreilles comme des antennes qui captent le moindre son ; les paysages sur le mur s’estompent, changent...à peine quelques îlots...JE s’en est allé...est revenu – étrangement ce soir, pas de douleurs, pas d’impatience.

Chacun à sa montagne occupé à gravir ? Ensemble sur une même montagne ?

Chaque chose à sa place...Le temps s’écoule ; cloche : deux coups ; l’odeur douceâtre de la lampe ; à nouveau se déplier, faire craquer les articulations et le plancher ; la fenêtre : à peine la lumière, le vent, les feuillages ; les bols blottis l’un contre l’autre. Ouvrir/fermer. Inspirer – absorber/ expirer- sourire.

Mokugyo veille toujours, l’oeil sévère ; Grosse Cloche s’est assoupie ; avancer un pied, le dérouler, puis l’autre, puis l’autre, puis l’autre. Une ombre passe ; Jokei veille ; d’autres ombres ; se rasseoir ; la cloche qui tinte, tinte, tinte, tinte. Furtivement, les ombres ont glissé ; respirer...

Plus qu’un zazen ; se redresser, se rassembler ; les mains qui se relâchent, les ramener ; le silence de plus en plus compact...assourdissant ?

Prendre appui, les uns sur les autres ; tenir, se tenir ; Tiens, quelque chose s’est arrondi – merci à tous, merci Jokei.

La nuit s’est refermée sur le zendo – le grand silence – elle a déployé son grand kesa étoilé sur nos têtes.

Dormons tranquilles.

Claudine

 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
25 avril 2011
Statistiques de l'article :
1000 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 230 (518056)