Paroles sur la Voie...

Le 2 juin 2011, par Daishin,

Merci pour le Daishin d’avril que je viens de recevoir, et aussi merci pour ce temps passé avec la Sangha de la Demeure sans Limites, de votre Enseignement qui m’a réveillé d’une sorte d’ engourdissement inconfortable au regard de ma propre mort, je réalise un peu mieux l’intérêt de ma vie contenue entre ma naissance et ma mort,  de la relation de cause à effet, et donc du sens profond du moment ultime de ma mort, conséquence du cheminement depuis ma naissance !

Je vais mourir parce que je suis "née" ! et comment je mesure la chance d’être née ? Je me sens "rassurée" de ce moment en solitaire au regard de ma mort, de pouvoir mettre mes mots,comme tous les moments successifs durant ma vie, donnant tout son sens, et solidaire avec tout ce qui m’entoure et avec tous les êtres vivants, silencieusement, quel programme, oui et quelle joie aussi d’accueillir ce moment présent où tout est là, c’est si éphémère, rien à attraper, rien à retenir, juste accueillir l’éclosion..... et c’est déjà du passé, je passe au suivant, rien ne m’appartient en propre....

ce sens que j’exprime maladroitement commence à éclater dans mon esprit et mon corps comme les bourgeons nouveaux après l’hiver, mais quel apaisement quand je relis le texte que vous nous avez offert : bousculer ma mécanique triste de mes habitudes !!

De même les Quatre Nobles Vérités où j’apprends sans cesse ce retour à tout simplement ce qui est. MB


A propos de la journée de zazen à Paris en l’absence de Joshin Sensei : « Cela a été un moment fort ce week end à Paris, car chacun était attentif, confiant ; c’est sûrement cela la Sangha : un seul corps avec les yeux de l’un pour voir, la main de l’autre pour apporter ce qui manquait, et vous bien sûr avec nous ! » A.C


A la lueur de l’aube, les fleurs du cerisier
 
Au nord, en contrebas, deux chevreuils dans le pré
 
Puis deux autres encore à l’orée du sentier
 
Autour les chants d’oiseaux et l’odeur du pin
 
La cloche du monastère sur les pentes, en retrait
 
Et l’essor du héron au soleil qui paraît.
 
Gassho.
 
L’esprit allégé des doutes abandonnés
 
Le coeur joyeux du Dharma vivant rencontré
 
Sur la Voie chaque pas avec tout l’univers.
 
Sampaï.

VB


Si vous désirez écrire à Jokei Ni :
« Aichi Senmon Nissodo

1-80 Shirayama Cho Chikusa Ku

Aichi Ken Nagoya Shi

464-0045 Japon »

 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
8 juin 2011
Statistiques de l'article :
1027 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 230 (518056)