Suite « Pèlerinages » : Bodhgaya

Le 9 octobre 2011, par Daishin,

Après l’exploration du fascinant labyrinthe des religieux indiens, à Bénarès et à Ayodhya, je suis arrivé à Bodhgaya ce matin.

Dans la progression lente du train entre Bénarès et Gaya, j’ai pu observer longtemps la plaine inondée par les pluies et les eaux du Gange.

Je me suis dit qu’il m’ était donné de contempler dans cette aire de quelques centaines de kilomètres, les paysages intacts que le Bouddha a parcouru 2 500 ans plus tôt.

A peu de choses près, les hommes, leur mode de vie et les paysages ont dû très peu changer par rapport a l’époque du Bouddha.

C’est très émouvant, et on a l’impression d’entendre dans ces rizières et ces arbres les sutras du canon Pali.

A Bodhgaya , j’ai vu l’arbre de la Bodhi mais ne suis pas rentré dans le temple, me réservant la journée de demain pour explorer le lieu.

Malgré les nombreuses écoles dont les doctrines sont parfois très éloignées, la grande leçon est de retrouver tous ces courants divers parfaitement réunis ici.

Outre des photos, je vais rapporter de précieuses reliques consistant en quelques feuilles mortes ramassées au péril de ma vie sous l’arbre !

Je suis allé aussi au temple japonais et je ferai zazen avec eux demain à five o’clock in the morning.

Il n’y avait dans ce temple qu’un moine jeune et esseulé qui ne comprenait pas l’anglais et comme moi je le parle mal, l’échange est donc reste limité.

Après-demain j’irai à Najgir et Nalanda. Je passerai notamment un petit moment au Pic des Vautours sous réserve que la cuisine locale me laisse cette chance. Après, je reviendrai sur Bénarès où je resterai 4 jours pour continuer d’explorer la ferveur des renonçants hindous et j’espère aussi aller à Sarnath.

Je me suis aventuré dans quelques endroits improbables surtout à Ayodhya, la ville de naissance de Rama, et j’y ai vu beaucoup de renonçants et d’ascètes.

Je me dis que, dans leurs regards terribles, leur engagement absolu aux limites de la vie et en tout cas au -delà du supportable, j’ai une petite idée du courage qu’il a fallu au Bouddha pour atteindre l’Eveil.

/Plus tard :/

Je viens de rentrer d’Inde ce matin. Le voyage, je dois dire, m’a quand même un peu éprouvé. Après BodhGaya, je suis allé à Rajgir où j’ai vu le "Pic des Vautours" ainsi que la grotte dans laquelle se serait tenu le premier concile. J’ai également pu visiter le site de Nalanda.

Ensuite, je suis retourné à Bénarès, et j’ai pris une longue journée pour visiter le site de Sarnath sur lequel se trouve notamment le premier monastère bouddhiste connu. Il existe aussi des restes de grands stupas construits au tout début de notre ère.

Enfin à New Dehli j’ai visité le musée archéologique où l’on peut admirer de très nombreuses oeuvres du bouddhisme des origines.

Ce que j’ai vu m’a beaucoup intrigué en raison des nombreuses similitudes entre le bouddhisme, son art, ses cultes et ceux de l’hindouisme.

Bien entendu je n’ignore pas d’où viens le bouddhisme mais j’ai été troublé par de nombreux points, et en premier lieu par la ferveur des hindouistes sur tous les lieux bouddhistes. Et aussi, par les représentations des bodhisattvas des premiers temps, ondulant comme habité par l’homme serpent de la mythologie Indienne.

Derrière le site de Bodhgaya, il existe un ensemble de temples en ruine qui semblent être bouddhistes. De petits Bouddhas y sont sculptés. Pourtant ils possèdent de nombreux éléments propres aux cultes de Shiva. Tout cela est passionnant. 

Mais j’en reviens avec la certitude d’une réalité historique. D’une présence encore palpable, comme une résonance, qui me laisse penser que la vérité n’est dans aucun livre. L’importance de l’évènement, comme une déflagration, ne peut se laisser réduire à un simple évènement humain.

Je veux dire, et c’est difficile à exprimer, que le merveilleux de la légende a assurément sa part de vérité dans cette mémoire du lieu.

Jérôme

 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

Dans la même rubrique

Faire confiance aux trois Trésors : le Trésor de la Sangha
Suite « Pèlerinages » : Bodhgaya
Questions aux Maîtres
En Vrac

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
9 octobre 2011
Statistiques de l'article :
1033 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 229 (518034)