La bonté des tigres (2)

Le 5 février 2012, par Daishin,

Kerry Stewart : Les histoires relatant que le Bouddha a émis des doutes pour inclure les femmes dans la communauté monastique ou Sangha, ont abondé dans le bouddhisme. Que savons-nous sur ces premiers temps ?

Ajahn Sister Vayama est l’abbesse du seul monastère de nonnes dans la tradition Theravada de la Forêt en Australie.

Ajahn Sister Vayama : On a un compte rendu de la demande de sa mère adoptive, Maha Prajapati Gotami, d’être ordonnée nonne, et dans les récits il est écrit que le Bouddha au départ à répondu négativement à sa demande.

Mais à sa troisième demande, ce qui est la façon traditionnelle dans les textes sacrés de faire des demandes importantes, on demande trois fois avant que la décision ne soit prise, le Bouddha a accordé l’ordination à Maha Prajapati Gotami, et elle devint la première nonne pleinement ordonnée.

Je pense que le Bouddha dans son cœur n’avait rien d’autre que de la compassion pour le bien des femmes. Je suis sûre que le Bouddha, en tant qu’être humain illuminé, était au-delà des idées discriminatoires, telles que les hommes sont supérieurs aux femmes ce qui est parfois l’idée dans le texte. Le Bouddha était préoccupé par l’ordination des femmes et ceci pour beaucoup de raisons. Inquiet dans cette culture : comment les femmes pourraient-elles voyager, parce qu’il faut bien penser que c’était une communauté nomade, et comment les femmes allaient-elles être protégées quand elles voyageaient ? La santé physique des femmes, leur menstruation et d’autres choses, toutes ces choses en relation avec cette époque en Inde au temps du Bouddha.

Kerry Stewart : Dans son livre, « La grotte dans la neige » Vicki Mackenzie cite le Dalaï-Lama :« Bien sûr, une femme peut devenir un Bouddha. Dans les textes des Véhicules de la Perfection, et ceux des trois premières sortes de Tantras, il a été dit que la bouddhéité est en général atteinte dans la forme masculine. Mais selon la quatrième classe de Tantras, il n’y a pas de distinction entre masculin et féminin, l’Éveil peut se produire aussi facilement dans un corps de femme que celui de l’homme. »

La nonne bouddhiste tibétaine Tenzin Palmo essaie de le prouver directement, comme Vicki Mackenzie le découvrit en la rencontrant.

Vicki Mackenzie : En fait je l’ai rencontrée en Italie alors que je participais à un cours bouddhiste là-bas, et j’ai vu cette nonne rayonnante, absolument radieuse. Elle était toujours entourée de gens et surtout de femmes, et quelqu’un m’a dit : « C’est Tenzin Palmo, elle vient de passer douze ans en méditation dans une grotte dans l’Himalaya. » J’ai pensé à toutes sortes de choses comme mon intérêt pour le bouddhisme et les femmes et l’éveil et aussi en tant que journaliste, je me suis dit que c’était une histoire extraordinaire, parce qu’elle avait fait le vœu d’atteindre l’Éveil dans un corps de femme, peu importe le temps que cela prendrait, car bien sûr, elle a été sujette à ce terrible préjudice dans sa quête.

« La grotte dans la neige » vient de ça. Et je pense que c’est comme la dernière vague, presque comme la dernière et la plus importante vague de l’égalité des genres, car tant que nous ne verrons pas que les femmes approchent autant le divin que les hommes, alors nous ne verrons pas une véritable égalité dans le monde.

Kerry Stewart : La nonne tibétaine Docteur Karma Lekshe Tsomo enseigne à l’université de San Diego

Karma Lekshe Tsomo : Nous devons comprendre que ces textes ont été transmis oralement pendant plusieurs centaines d’années. Ceux qui les ont transmis oralement avaient une mémoire prodigieuse, pas de problème pour ça, mais ils étaient tous des hommes.

C’est pourquoi il n’est pas impossible que certaines attitudes sexistes puissent avoir influencé la façon dont ils ont mémorisé les enseignements. Les bases sont vraiment claires : quand nous parlons de l’esprit, nous parlons de nous délivrer de l’avidité, de la colère et de l’ignorance. Les femmes peuvent le faire aussi bien que les hommes, là il ne devrait pas y avoir de barrière. On trouve parfois des allusions comme quoi les femmes sont plus jalouses, émotionnelles, il y a aussi des images de femmes séduisant les hommes, et ainsi de suite. Je ne pense pas que nous devions prendre cela très au sérieux.

Kerry Stewart : Le boddhisattva Kuan Yin (Avalokiteshvara) est souvent représenté en sculpture et en peinture en femme portant une robe céleste blanche avec un vase dans une main, qui contient le nectar de la compassion et de la sagesse, et un livre ou un rouleau de prières dans l’autre, représentant le Dharma ou enseignement du Bouddha. Il y a la croyance que Kuan Yin apparaît dans le ciel ou sur les vagues pour sauver ceux qui sont en danger et qui l’appellent. Il y a des récits qui racontent que durant la seconde guerre mondiale quand les États-Unis ont bombardé les japonais qui occupaient Taïwan, elle est apparue dans le ciel pour attraper et recouvrir les bombes avec ses vêtements blancs afin qu’elles n’explosent pas.

De nos jours, dans les pays qui pratiquent le bouddhisme Mahayana, il y a beaucoup d’autels dédiés à la figure féminine de Kuan Yin, dont il est dit qu’elle écoute les cris du monde. La nonne australienne Chi Kwan a passé dix neuf ans en Corée.

Chi Kwan Sunim : En fait, Kuan Yin est une de mes divinités principales. Nous l’appelons Kwan Seum Bosal en Corée. De Kuan Yin et son aptitude à écouter la souffrance, on dit qu’à travers les cris de souffrance, sa capacité d’écouter profondément et de devenir un avec, elle était émancipée, libérée à travers cette écoute. Ainsi Kuan Yin est une de ces divinités, on peut parler de véritable égalité du Bouddhisme. Elle représente une qualité de Bouddhisme disposée à faire face à toute souffrance. Et en faisant face à toute souffrance elle peut en devenir l’émancipatrice, ne faire plus qu’un avec et la libérer.

Kerry Stewart : Est-ce que les femmes de façon concrète ont des qualités particulières qui les amènent à enseigner et pratiquer ?

La nonne tibétaine Karma Lekshe Tsomo : C’est une question délicate car si nous disons que les femmes apportent des choses spéciales, si nous disons que les femmes sont différentes des hommes, je veux dire intrinsèquement, c’est une pente savonneuse philosophiquement, et je ne suis pas sûre que nous désirions y mettre les pieds.

Je veux dire par là, est-ce que les femmes sont pleinement humaines, ou bien est-ce une espèce différente ? Si les femmes sont pleinement humaines, alors elles ont exactement les mêmes capacités que les hommes. Elles ont simplement besoin de réaliser qu’elles possèdent ces capacités, ces potentiels et elles y vont !

Kerry Stewart : Mais avec leur conditionnement culturel, acceptez-vous qu’elles ont peut-être appris différents savoir-faire et ainsi pourront apporter des choses différentes à la pratique ?

Karma Lekshe Tsomo :A cause du conditionnement social des femmes, je veux dire après tout , nous sommes conditionnées à prendre soin, aimer, à ne pas être égoïstes, etc. Maintenant il se trouve que ce sont des qualités auxquelles le bouddhisme tient beaucoup, aussi si les femmes ont déjà une inclination pour ces choses, à cause de notre éducation, de notre préparation à penser aux autres avant nous-mêmes, je n’y vois pas d’inconvénient. On peut y trouver des avantages.

D’un autre côté il y a d’autres choses par exemple comme la capacité de diriger que nous devons cultiver consciencieusement car elles ne sont pas nécessairement inculquées aux jeunes filles, pour ma génération en tout cas c’est certain. Je pense que les choses changent un peu de ce côté.

(Suite) Traduction Jokei Ni

 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
5 février 2012
Statistiques de l'article :
1223 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 230 (518058)