Des légumes ordinaires...

Le 7 juillet 2012, par Daishin,

  Je regarde avec consternation la réserve de la cuisine : des légumes rabougris au fond d’un panier, quelques boîtes de conserve, restes des précautions prises contre les rigueurs de l’hiver...J’aurais dû...ah ! « J’aurais dû » ! J’aurais dû aller faire des courses hier ; j’aurais dû apporter la voiture chez le garagiste la semaine dernière, avec ce drôle de bruit à l’avant ; j’aurais dû me douter que ces personnes allaient venir, et qu’elles prendraient le dîner avec moi...Oublions les regrets tardifs : pas de courses, plus de voiture. Regardons de plus près : il y a de quoi faire une soupe, oui, mais vraiment simple, rien a priori qui ravira mes invités.

    Que faire, sinon rassembler un peu d’enthousiasme et me mettre au travail ? Je regarde la cuisine vide et dans mon esprit chantonne une petite phrase, écrite tout exprès pour moi il y a 800 ans, par un moine bouddhiste, Maître Dogen : « Faire une soupe délicieuse avec des légumes ordinaires »...

Je m’attaque aux légumes, les rince, les découpe ; je cherche dans les herbes toutes desséchées, et dans les flacons d’épices presque vides. Voyons...un petit peu de ceci, une pincée de cela, et, innovons, quelques brins de ceci-cela... Laissons mijoter, et espérons.

 Je me mets à rêver à un vieux moine japonais pris comme moi au dépourvu par l’arrivée d’invités imprévus, et hochant mélancoliquement la tête devant le coffre à riz presque vide...Toutefois, je connais les écrits de ce Maître rusé, et je doute qu’il n’ait voulu ne parler que recettes de cuisine. En fait, il dit dans ce texte : il est facile de fabriquer une soupe délicieuse en recherchant des ingrédients rares et précieux, mais ceci n’est pas la vérité de notre vie. Notre vie se compose de tous les moments de tous les jours, aussi ténus, banals, ou triviaux qu’ils puissent nous paraître, et pas seulement des jours de fête, ou des grandes vacances ! Notre vie se fait avec chaque geste ; elle se tisse avec chaque parole, qui résonne à l’infini autour de nous et des autres. Oui, se laver les dents, marcher jusqu’à sa voiture, boire un café ou faire le ménage : de ces instants quotidiens, de la façon dont nous les vivons, dans la présence ou dans l’absence, dans la joie ou dans l’impatience, dépend le goût même de notre vie.

 Tout en rajoutant un peu de sel, je me dis qu’en effet, il est facile de passer une journée agréable en faisant des choses agréables, mais que vais-je faire des journées ordinaires ? Vais-je décider qu’aujourd’hui, journée banale et grise, ne m’intéresse pas, et rester dans un demi-sommeil, indifférente, attendant le lendemain, dans l’espoir qu’il se révèle plus coloré, plus excitant ? Ou vais-je essayer d’accompagner de tout mon être chaque journée, de la vivre en lui laissant son goût unique et irremplaçable ?

   Parfait, c’est presque cuit, laissons mijoter encore un peu. Et puis, tiens, moi aussi, ce soir, je me sens un légume bien ordinaire...Une carotte peut-être, quoique j’aime la lumière, alors petit pois, ou potiron ! Et comment, moi, légume ordinaire, dans une une vie ordinaire, puis-je faire de ma vie une soupe délicieuse qui réjouira les proches et les lointains comme l’affirme ce moine ? Est-ce que ce n’est pas à moi de décider, de choisir un peu de ceci, et un peu de cela, quelques efforts, une pincée d’entrain et beaucoup de cœur — rien d’extraordinaire, et pourtant tout ce qui compte...

  Joshin Luce Bachoux. Chronique parue dans le magazine La Vie

 

Commentaires de l'article

 
Agnès JL
Le 8 juillet 2012
Merci pour ce texte, très parlant à mes oreilles d’amoureuse des petites choses de la vie et surtout des légumes. Je regarde les légumes "ordinaires", je les dessine ... et les voilà révélés autres... https://www.facebook.com/AgnesJLoire
 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
7 juillet 2012
Statistiques de l'article :
1065 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 228 (517974)