Devenir Tenzo

Le 8 mai 2013

J’ai eu la grande chance d’occuper la place de Tenzo ( responsable de la cuisine) pendant la retraite de Nouvel An qui ne se tenait pas cette année à la Demeure Sans Limites, mais à Espace d’Étoiles.

Je vous livre ici quelques réflexions sur cette expérience, éclairées par la lecture du Tenzo Kyokun (Instructions pour la cuisine dans un temple Zen) de Maître Dogen.

1. Devenir Tenzo : Maître Dogen définit ainsi le rôle du Tenzo dans le TKK :  « Travaillez avec votre esprit de Bouddha, votre esprit qui cherche l’éveil, en faisant constamment un effort pour servir des repas variés, appropriés aux besoins et aux circonstances, et qui permettront à tous de pratiquer corps et esprit, avec le moins d’obstacles possibles. »

Quand Sensei m’a demandé si j’accepterais d’occuper la place de Tenzo pendant toute la durée de la retraite du Nouvel An, j’ai dit oui, sans bien me rendre compte sur le moment du cadeau merveilleux qui m’était donné. Et il est vrai que les premiers temps, j’ai eu quelques regrets à ne pas faire kinhin au soleil comme tout le monde et devoir, à la place, m’enfermer dans la cuisine pour la préparation des repas...

Dans le même temps, j’étais débordée quand l’heure du repas approchait, un peu perdue devant une cuisinière récalcitrante, et me demandant bien comment j’allais pouvoir servir dans les minutes qui me restaient, des plats qui n’arrivaient pas à chauffer ! Il se trouvait alors toujours quelqu’un qui prenait l’initiative salutaire de se démarquer un peu de ce qui était prévu pour que le repas puisse être servi à temps...

Et puis, au fur et à mesure des jours qui passaient, je me suis aperçue que les choses changeaient ; j’avais de plus en plus de mal à m’éloigner de la cuisine, et, quand les personnes passaient devant la fenêtre de la cuisine pendant kinhin, je sentais qu’elles et moi, nous faisions zazen en activité. Je devenais davantage présente à ma tâche de Tenzo.

2. La place des choses : « Posez à une place élevée les choses qui vont naturellement en haut, et à une place plus basse, celles qui seront plus stables en bas ; les choses qui appartiennent naturellement à une place élevée sont mieux installées en haut, et celles qui appartiennent à une place basse sont mieux installées en bas, et trouveront là leur plus grande stabilité. »

Anne et moi avions rejoint Sensei à Espace d’Etoiles la veille du début de la retraite. Anne et Sensei avaient fait toutes les courses, il restait à organiser la cuisine pour qu’elle puisse nous permettre d’y travailler dans le même esprit qu’à La Demeure Sans Limites. Il a fallu une période d’ajustement pour que chaque chose prenne sa place, que soient bien identifiés les objets de la Demeure Sans Limites, ceux apportés par les personnes de la Sangha pour la retraite, et ceux du lieu qui nous accueillait, que ce soit sur les étagères ou dans le frigidaire dont seule une partie nous était réservée. Cette organisation trouvée, il fallait veiller à la transmettre aux autres personnes, et surtout aux différents Tenzos du petit-déjeuner. Cela obligeait à la vigilance !

Et au bout d’un moment, cela se fit : l’esprit de la Demeure Sans Limites était entré dans cette cuisine. Ce n’était bien sûr pas du tout le même lieu, mais les choses avaient trouvé la place juste et du coup on pouvait travailler dans le même esprit qu’à La DSL. Cela s’est vu notamment au moment de la vaisselle, on retrouvait la même façon de faire, dans l’ordre et dans la tranquillité ; et la cuisine devint vraiment un lieu de silence.

3. Les quantités justes : « Lorsque vous connaissez le chiffre exact de la communauté, calculez alors la quantité de nourriture qui devra être utilisée. Pour chaque grain de riz qui sera mangé, fournissez un grain. Quand un grain se divise, on peut avoir deux demi-grains, ou peut-être trois ou quatre. Par ailleurs, un grain peut être égal à deux demi-grains, ou peut-être à un demi-grain. Alors de nouveau comptez deux demi-grains comme un grain. Vous devez évaluer clairement quelle quantité supplémentaire il y aura si l’on ajoute une unité de mesure, ou s’il y aura suffisamment en retirant une unité. »

Cette question des quantités a été pour moi source d’interrogations. Quelle était la quantité juste ? Etait-ce de servir de telle sorte que tout soit mangé, quitte à ce que toutes les personnes ne puissent pas être également resservies ? Etait-ce de proposer plus de nourriture, quitte à ce que les plats repartent à la cuisine à moitié pleins ? Et comment déduire de ce qui avait été mangé un matin au petit-déjeuner ce qui serait mangé le matin suivant ? C’est ainsi que j’ai compris que le Tenzo devait, à un moment, prendre des décisions, quitte à se tromper. Que charge lui était donnée d’essayer d’éviter tout gaspillage de nourriture mais que , malgré des stratégies pour proposer par exemple les nourritures plus anciennes avant les nourritures plus récentes, venait parfois le moment où il fallait devoir jeter...

4. Mets raffinés et nourriture simple « Que votre attitude soit celle de la personne qui désire offrir un festin à partir de légumes ordinaire. » Sensei avait essayé de simplifier au maximum la tâche du Tenzo pendant cette retraite, et certains jours les légumes en boîte s’invitaient au menu. Mais j’ai découvert qu’on pouvait couper des légumes ou ouvrir une boîte de conserve avec la même attention et le même désir d’en faire un repas agréable ; le plaisir pouvait venir simplement d’essayer d’agrémenter ces légumes avec les restes du repas précédent ou, si on avait assez de temps, de rendre la présentation du repas agréable à regarder.

5. Kishin sans Daishin « Efforcez-vous de garder un esprit joyeux et vaste, avec l’attitude attentionnée d’un père ou d’une mère. » Maître Dogen parle des trois esprits du Tenzo : Kishin (l’esprit joyeux), Daishin (l’esprit vaste) et Roshin (l’esprit aimant).

Je me souviens de ce jour où on préparait un dessert avec du fromage blanc. Comme il restait des gâteaux, j’ai pensé que ce serait bien (et bon) d’en incorporer au fromage blanc. Et c’est ce que l’on a fait. Au moment de servir le dessert, la personne du service est venue me demander si j’avais prévu un dessert particulier pour une personne qui était allergique au gluten ? Eh non, Kishin, l’esprit joyeux, avait mélangé tout le fromage blanc avec les gâteaux, et Daishin, l’esprit vaste, n’avait pas été au rendez-vous, et Roshin, l’esprit aimant, eut beau réfléchir à toute vitesse, cette personne, ce soir-là, n’a pas eu de dessert...

6. Agitation et calme « Ne laissez pas votre esprit vagabonder, mais ne soyez pas non plus trop absorbé par un des aspects de votre tâche, au point d’en oublier les autres. »

Il y avait quelquefois beaucoup de monde à aider dans cette cuisine toute en longueur, et même si chacun s’efforçait de garder le silence, cela générait parfois une certaine agitation. C’est après de tels moments que j’ai pu constater que seuls des instants de retour au calme dans la cuisine redevenue silencieuse, pouvaient permettre au Tenzo de revenir à sa pratique, et ainsi de pouvoir vérifier, prévoir, organiser, tout en restant dans la présence.

Pendant ces quelques jours où j’ai été Tenzo, j’ai souvent pensé à Jokei-Ni ou à Marion qui l’ont été l’une et l’autre pendant longtemps. J’ai pensé à la fatigue qu’elles devaient éprouver par moments, mais aussi à la joie de ces petits instants où l’on prend le temps de respirer au soleil, à celle ressentie quand le repas est prêt et qu’il reste juste assez de temps pour vérifier une dernière fois que tout est bien, au sourire qui vient quand toute la nourriture a été mangée et qu’il y en a eu juste assez, ni trop, ni trop peu, comme à celle ressentie le soir avant de quitter la cuisine bien rangée et silencieuse...

AC

 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
8 mai 2013
Statistiques de l'article :
958 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 229 (518025)