Le temple en immersion

Le 2 mars 2014

eau vive Soir d’O’bon, je regarde s’éloigner les bougies portées par le courant. Le chant de l’eau m’emporte vers les rivières pyrénéennes au débit propice au rafting, au kayak et à la nage en eau vive, exercice aussi confidentiel que tonique.

Pour ce sport, pas d’embarcation, mais une combinaison épaisse, un casque, des palmes comme force motrice et pour tout flotteur une simple proue en mousse à tenir fermement, bras devant. Il suffit de se mettre à l’eau, ou plus exactement de se jeter d’un pont ou d’un bloc rocheux dans le gave.

Une fois immergé, trois possibilités : se laisser porter, passif dans les remous, percuté par chaque rocher rencontré, drossé à chaque rapide avant d’être rejeté dans un méandre et d’y stagner ; ou encore tenter de freiner, refuser le torrent dont on pressent seulement le tumulte sans pouvoir en mesurer l’ampleur, les yeux juste au niveau de l’eau, et s’épuiser en vain, inexorablement emporté, lessivé par les trombes tourbillonnantes, en ressortir d’un ultime coup de palme, exténué et terrifié par le grondement de la prochaine chute qui s’annonce ; ou alors palmer énergiquement, maintenir l’effort, prendre de la vitesse, épouser les flots en se laissant porter, avec la sensation fugace, jubilatoire et indescriptible d’être simultanément l’eau et dans l’eau, le flux et dans le flux.

Une odeur d’encens me ramène au ruisseau et aux bougies, ici et maintenant, nage en eau vive dans le quotidien du monastère, le Dharma pour proue, la confiance de Sensei et de Jokei-Ni pour tout courage. Chaque matin prendre refuge, plonger dans le courant, palmer, palmer et palmer encore, zazen-samu-zazen… et immobile se fondre dans le mouvement : ni deux ni un.

Pratiquer et pratiquer encore, puis redescendre dans la vallée vers d’autres torrents, d’autres rapides urbains mais finalement pas si différents.

Véro Enkô

 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
2 mars 2014
Statistiques de l'article :
716 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 247 (519100)