La sagesse du potier

Le 8 mai 2015

La mémoire de la porcelaine est redoutable. La structure obtenue tend à revenir vers sa forme de départ. Pendant le montage, tout mouvement de pression ou de relâchement doit s’accomplir insensible-ment, mais sans hésitation. Toute brusquerie est un traumatisme, toute faiblesse est une démission qui s’inscrit dans la matière comme dans le vécu d’un être.

La cuisson, comme la vie, se chargera de tout faire ressortir. Le jour où l’on connaît suffisamment sa porcelaine pour prévoir ses réactions, respecter son tempérament, tourner devient un bonheur absolu. La blancheur de la pâte, la douceur de son toucher, sa réponse au moindre geste rendent le tournage comme transparent.

Il n’y a plus la main du dehors et celle du dedans. Il n’y a plus d’argile, mais simplement du vide en train de prendre forme.

Jean Girel.

 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
8 mai 2015
Statistiques de l'article :
574 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 228 (517973)