La fondation Bodhicitta et Ayya Yeshé

Le 1er novembre 2015

C’est une nonne tibétaine australienne, Vénérable Ayya Yeshé, ( connue en Inde sous le nom de Bhikshuni Bodhicitta qui l’a crée. Ordonnée en 1981, à l’âge de 23 ans par l’Enseignant Khenpo Ngawang Dhamchoe, à Sydney, elle a commencé à enseigner le Dharma dans des hôpitaux, les écoles, les centres de réhabilitation etc.

Elle est arrivée en Inde en 2004, et après deux ans d’études dans un monastère, elle a ressenti le besoin d’un engagement social plus important, tout en maintenant sa vie contemplative. Elle vit depuis 8 ans dans un bidonville de Nagpur, travaillant avec la communauté dite « Intouchable ». qui sort seulement maintenant de milliers d’années d’esclavage et de système de caste oppressif.

Les femmes et les enfants sont souvent victimes de violence domestique, de mariage précoce, d’un travail dur qui les exploite, de maladies et ils doivent lutter pour survivre. Ayya Yeshé et le personnel qu’elle a formé sur place tente de les aider à dépasser les discriminations, à obtenir la reconnaissance de leur dignité humaine, et à réaliser leur potentiel. « Les femmes et les petites filles sont celles qui souffrent le plus de la pauvreté et elles ont un taux de malnutrition, d’analphabétisme et de mort précoce le plus élevé.

Les femmes qui grandissent dans un environnement extrêmement pauvres n’ont la plupart du temps accès ni aux soins de santé, à l’hygiène, ni à l’éducation. Elles ne peuvent pas développer la confiance en elles, ni la possibilité de se tenir debout sur leurs deux pieds. Elles sont opprimées et mariées trop jeunes, mettant en danger leur santé. Elles ne peuvent transmettre à leurs enfants ni sagesse ni sécurité financière car elles ne sont pas indépendantes, n’ont reçu aucune éducation et vivent sans aucun revenu personnel.

La fondation Bodhicitta fait une différence dans leurs vies et les aide à gagner leur indépendance, leur estime de soi et leur dignité.... »

Ayya Yeshé ‘Everyday Enlightenment‘ éd. Harper Collins

J’ai rencontré Yeshé à Sakyadhita ; elle était venue avec deux personnes, un couple indien du bidonville où elle vit, qui travaillent avec elle.

Elle fait là-bas un travail formidable, je lui fais confiance ; aussi si vous voulez regarder le site de la fondation, regarder le film « Girl Rising », ou envoyer un peu d’argent, voici les adresses :

http://bodhicitta-vihara.com/

http://girlrising.com/

Joshin Sensei

 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

Dans la même rubrique

Les Maîtres : masculin et féminin
La fondation Bodhicitta et Ayya Yeshé
Que faire ?
À écouter

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
11 octobre 2015
Statistiques de l'article :
411 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 242 (518869)