Juste un moment

Le 31 mars 2005

J’ai trouvé un moment pour faire zazen, mon bébé est tranquillement endormi.

Je suis assise, assise et inquiète du moment où cela va se terminer au son des pleurs de mon bébé.

Me sentant déjà irritée d’avoir à arrêter zazen avant la fin. Pas un bruit, il dort profondément ; mais je passe zazen dans l’anxiété de la fin...

Trente minutes, et il dort toujours. Je suis très étonnée, et même un peu déçue : alors que moi j’ai passé tout ce temps dans l’anxiété pendant zazen, il aurait au moins pu se réveiller pour me donner une bonne raison d’avoir été ainsi !

Mais il dort toujours, tranquillement...

Un autre jour : je m’assois en zazen...mais cette fois-ci, seulement pour un moment...

Orit Yujaku

 

Commentaires de l'article

 
Lionel
Le 17 mai 2005

Ma pratique n’est pas très bonne…Ca , et la lecture de ce texte me ramènent à un passage de « Esprit zen , esprit neuf » de Shunryu Suzuki. Collection Points Seuil ( c’est moi qui souligne ce qui suit en gras ! ).

« Si vous voulez obtenir le calme parfait pendant votre zazen , vous ne devriez pas être gêné par les différentes images que vous trouvez dans votre esprit. Laissez – les venir , et laissez - les partir. Alors vous en aurez le contrôle. Mais ce système n’est pas si facile. Il a l’air facile , mais il demande un effort spécial . Comment faire cette sorte d’effort – c’est tout le secret de la pratique . Supposez que vous êtes assis en zazen dans certaines circonstances extraordinaires . Si vous essayez de calmer votre esprit, vous serez incapable de faire zazen , et si vous essayez de ne pas être dérangé , votre effort ne sera pas le bon effort . Le seul effort qui puisse vous aider est de compter votre respiration , ou de vous concentrer sur l’inspiration et l’expiration. Nous disons concentration, mais concentrer votre esprit sur quelque chose n’est pas le véritable objet du Zen . Le véritable objet est de voir les choses telles qu’elles sont , d’observer les choses telles qu’elles sont , et de laisser passer toute chose comme elle passe . » p 44 et 45

« voir les choses telles qu’elles sont ! »

Mon approche n’est peut-être pas bonne , mais si je comprends bien dans ce cas : « bébé dort – assis je fais zazen , mon inquiétude est là , ne pas l’alimenter, ne pas la refuser, pour m’aider : juste me concentrer sur ma respiration / bébé pleure – je me lève et arrête zazen pour le voir ! »

Ø Ne pas refuser : le refus s’exprime par une pensée ou une tension de l’esprit ( ce qu’on cherche à éviter ! ).

Ø Ne pas alimenter la pensée , l’image , la sensation ou le sentiment .

Ø Simplement porter son attention sur la respiration

A un autre endroit de « Esprit zen , esprit neuf » :

« Dans la pratique de zazen , nous disons qu’il faut concentrer notre esprit sur la respiration ; mais le moyen de garder l’esprit fixé sur votre respiration , c’est de vous oublier complètement et d’être simplement assis en sentant votre respiration . Si vous vous concentrez sur votre respiration , vous vous oublierez ; et si vous vous oubliez , vous vous concentrerez sur votre respiration . Je ne sais pas lequel vient en premier . Ce n’est donc pas la peine de faire des efforts désespérés pour vous concentrer sur votre respiration . Faites simplement ce que vous pouvez . » p 143

Aussi :

« Ainsi , même si vous rencontrez quelque difficulté dans votre pratique , même si quelques ondes s’élèvent pendant votre méditation , ces ondes vous aideront . Ne soyez donc pas gêné par votre esprit . Vous devriez plutôt sentir une certaine gratitude pour la présence de ces mauvaises herbes , car elles enrichiront finalement votre pratique . » p 50

Plus loin :

« Au sens strict , tout effort n’est pas bon pour notre pratique car il crée des ondes dans notre esprit . Il est impossible , cependant , d’atteindre le calme absolu de l’esprit sans aucun effort . Nous devons faire un certain effort , mais nous devons nous oublier dans l’effort que nous faisons . » p 50

Mes quelques « remarques » vous paraîtront, sans doute naïves et maladroites (voir même inexactes ), mais j’essaie de comprendre un peu ; et c’est le prétexte d’une petite « promenade » ! …

Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
28 mars 2005
Statistiques de l'article :
1266 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 302 (567419)