Un voyage de la sangha

Le 1er janvier 2016

6 octobre 2015, arrivée à Narita Airport. 2 ans 1/2 se sont écoulés depuis mon retour en France, mais j’ai l’impression de n’être jamais partie, mon corps me mène là où je dois aller, les mots japonais sortent de ma bouche. Dans l’instant, la confiance s’installe.Dès que j’ai mis les pieds sur le sol japonais, tous les bouddhas, les bodhisattvas et tous les maîtres étaient présents.

12 octobre 2015, Arrivée à Uji, près de Kyoto, avec 13 personnes. Nous descendons du train. Sur le quai, je compte : 12 personnes !! Il faudra 4h pour retrouver la personne qui manque !! Grosse frayeur mais qui va permettre au groupe de devenir un groupe du Dharma. Chacun d’entre nous réalise que ce voyage ne peut se faire qu’en prenant soin les uns des autres. A partir de cet événement, ce sera vraiment un voyage de la Sangha.

Matin et soir, nous trouvons des solutions pour une séance de zazen, qui sur son oreiller, qui sur des coussins. La joie de partager un moment de silence parfois dans un lieu propice au silence, parfois en plein cœur de la ville.

17 octobre, Zuigakuin. Retourner à Zuigakuin, accompagnée de pratiquants de la Sangha de Jôshin Sensei et de quelques personnes débutantes me ravit.

De la gare de Hatsukari, nous entamons la marche et arrivons à Fujisawa. Au détour d’une maison, un couple nous regarde et nous demande si nous allons à Zuigakuin. Les gens de cette petite bourgade comprennent déjà où nous allons ! Un peu plus loin, une dame nous interpelle : « Vous allez à Zuigakuin ? » Oui, en effet. Une conversation s’ensuit. Elle nous regarde tous et... surtout nos pieds. L’un d’entre nous porte des tong ! Elle est un peu choquée et nous explique qu’il a beaucoup plu, et que cette personne ne pourra jamais aller jusqu’au temple ainsi chaussée. Échange de sourires. Nous la quittons, le cœur léger. D’ici ce soir, tout Fujisawa saura que des occidentaux sont allés passer une journée à Zuigakuin.

zendo de Zuigakuin

En avançant, nous rencontrons une autre dame qui nous dit quelques mots, elle aussi y était il y a quelques jours, je ne saisis pas tout son propos, mais nos cœurs sont remplis de joie et de gratitude.

Dernier grand virage avant de voir le temple. J’entends le souffle et le silence des personnes qui marchent. L’atmosphère du temple de montagne nous pénètre. Retour à la source de la Demeure Sans Limites.Togari Roshi nous attend en haut de l’escalier de pierres. Mon cœur se serre. De loin, il ressemble tant à Moriyama Roshi. Peu de temps pour la discussion, après une tasse de thé vert, nous entamons un samou, le ménage du grand Zendo. Gratitude envers le Roshi qui nous offre cette opportunité d’y participer. Après plusieurs heures passées à nettoyer zendo et salle des cérémonies, nous pouvons nous asseoir en zazen là où Sensei à vécu, là où elle a étudié auprès de Moriyama Roshi. Totalement reliés.

23 octobre 2015, visite au Nissodo. Nous devions y rester 1h, en fait nous y resterons plus de 3h. Tout le monde est étonné et ravi de voir ces nonnes si rieuses et la joie profonde de Aoyama Roshi qui calligraphie devant nous et pour nous. Nous terminons par un temps de zazen dans le Sôdô. Moment privilégié.

27 octobre 2015, Zuigakuin à nouveau. Cette fois Togari Roshi est habillé pour une cérémonie. C’est l’anniversaire du décès de Imaézumi San, le donateur de la terre où est construit Zuigakuin, Nous chantons le Sutra du Cœur puis le Roshi récite les noms de nos Maîtres en terminant par Joshin Sensei. Entre chaque nom, nous faisons une prosternation. La joie profonde nous traverse, à cet instant Moriyama Roshi et Jôshin Sensei sont là. Ces quelques heures vécues dans notre temple racine permettent à beaucoup de mieux comprendre, de toucher la pratique de la Demeure Sans Limites qui découle de celle de Zuigakuin. Je commence à redescendre, notre groupe s’étire. Certains seraient bien restés avec le Roshi à continuer la pratique simple et plaisante des bouddhas...

29 octobre 2015, retour en France. « Le don, c’est l’unité. Au moment où vous mettez en circulation, comme ça, toutes les choses, c’est l’unité totale. ». Cette phrase des enseignements de Joshin Sensei résume bien ce que nous avons vécu. Le don a circulé à travers les actes de chacun.

Sur le chemin, l’automne est éclatant d’or et de fauve. Je regarde tout comme si je le découvrais, comme si je parcourais ces lieux pour la première fois. Je remarque la beauté de La Demeure Sans Limites, j’apprécie pleinement la façon dont nous y pratiquons la Voie du Bouddha, grâce et avec tous les Maîtres du passé, du présent et du futur. Merci Sensei de nous guider sur cette voie merveilleuse.

Jokei Sensei

 

Commentaires de l'article

 
Liliane
Le 1er janvier 2016
Merci, merci, merci, pour ces beaux témoignages, pour le travail de présentation, pour les photos, pour toute cette énergie où je retrouve avec grande émotion et joie un ressenti, un vécu d’il y a quelques années lors de la découverte du temple racine avec les pratiquants de La Demeure sans Limites..traces indélébiles pour l’éternité... Merci, merci, merci, Joshin Sensei et Jokei Sensei pour le don de vos vies à l’enseignement du Dharma. Merci, merci, merci, à tous les Maîtres à travers le temps et l’espace.
 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
1er janvier 2016
Statistiques de l'article :
638 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 247 (519100)