Des enseignements pendant le voyage avec la Sangha au Japon

Le 1er janvier 2016

Ce qui me vient après le retour du Japon, et qui m’a marqué tout au long de ces 10 jours là bas, c’est le Don de Jokei Sensei pour la sangha. Pendant cette retraite dans la ville sur le thème du don avec Joshin Sensei, je pense beaucoup à Jokei. A ce qu’elle nous a donné, à ce que nous avons reçu : le don en temps, en disponibilité, en patience, en sourires, en réponses à nos questions, pas toujours appropriées, en énergie et bonne humeur, en idées nouvelles pour adapter le voyage au mieux, avec le souci de faire au mieux pour chacun…., toujours donner, malgré la fatigue, malgré la lourdeur du groupe, malgré les événements inattendus pendant le voyage, notamment la durée des trajets en voiture, malgré les « agitations » de la sangha…..pas facile pour elle, ni pour nous, de trouver le juste équilibre entre un voyage spirituel, un voyage du Dharma, et un voyage culturel, peut-être plus pour certains que pour d’autres…..les zazen du matin et du soir, les moments de silence permettaient de se recentrer, car ce n’est pas facile d’être centré, calme, quand on n’a pas fait un voyage aussi exotique depuis longtemps, que l’environnement est si nouveau, que les sens sont sans arrêt sollicités dans la journée : jardins si bien structurés, ordonnés, des arbres taillés si joliment, différemment de l’Europe, nourriture variée plus que délicieuse, des japonais chaleureux, discrets et accueillants, des lieux partout si propres et soignés (même les toilettes des aires d’autoroute ont ravis nos appareils photos !)

….Donner sans compter, sans attendre de retour, c’était une belle leçon du dharma en action, du dharma ancré dans la vie laïque qu’est le voyage, avec la sangha en mouvement, une création constante…., c’est ce qui a été une vrai leçon de vie, moi qui ai l’impression d’être souvent dans le don au quotidien, avec les proches, j’ai vu que le don est beaucoup plus vaste que l’idée que j’en avais, et aussi que le don nourrit celui qui donne….. La visite de Soji-ji , au début du voyage, a été une expérience très forte : la visite du lieu par un moine en formation, un italien qui parlait français, avec beaucoup de simplicité mais vraiment avec son cœur, de la pratique quotidienne du dharma, du froid qu’il endurait vaille que vaille, des kilomètres parcourus en position plié pour passer les lavettes sur les planches de bois des longs couloirs du temple, …ces couloirs interminables en bois, lavés plusieurs fois par jour, luisants , « purifiés », comme le cœur-esprit de ce moine. Le rythme des samu, aussi le froid de l’hiver (comme Sensei qui nous avait parlé de l’hiver si vigoureux à Zuigakuin) , avaient l’air très difficile, mais ce moine témoignait avec une telle attitude positive, une telle joie profonde, un tel sourire, que la souffrance endurée semblait minime et insignifiante par rapport au sens que prenait cet apprentissage, cette purification de l’esprit. Ce moine m’a touché car il nous parlait vraiment avec son cœur et de l’importance de la discipline.

Aussi ce qui m’a marqué c’est l’enseignement du directeur du centre zen international a Soji-ji, qui a fait venir un « coach sportif » pour un enseignement à toutes les personnes présentes, venues des 4 coins du monde.

Il nous a parlé de 2 techniques pour détendre le corps, pour aider à prendre conscience et relâcher les tensions, pour que zazen ne soit pas synonyme de douleurs et tensions mais aussi d’apprentissage sur nous même :
Un exercice avec des baguettes dans la bouche pour desserrer la mâchoire, qui est un lieu central pour détendre tout le corps, et un exercice pour ressentir le corps dans son horizontalité et pas seulement sa verticalité, à l’aide d’une ficelle autour du buste au niveau du diaphragme…cet enseignement était simple et pragmatique et en même temps d’une grande utilité, et pouvait paraître surprenant de la part d’une personne ayant un statut si prestigieux. Revenir à la base, revenir au corps, c’est ce qui importe.

Sabine

 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.



Daishin

Daishin est le bulletin en ligne de la sangha réunie autour de Joshin Sensei, fondatrice du temple "La Demeure Sans Limites".

Tous les mois, vous y trouverez des textes proposés par Joshin Sensei, ou les membres de la sangha.

N’hésitez pas à réagir ou répondre aux textes proposés en ajoutant vos commentaires.

Si vous souhaitez proposer un texte, merci de l’envoyer par email à La Demeure Sans Limites.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
31 décembre 2015
Statistiques de l'article :
415 visiteurs cumulés

Votre recherche

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 247 (519100)