OFFRANDES

Le 29 février 2016

(textes envoyés après une retraite sur Don-offrande)

  • Chercher derrière ce que l’on donne, lequel de ces dons est en œuvre.
  • Il semble plus facile de voir le don matériel fait ou reçu car il y a échange d’objet, d’argent... En revanche, il est plus difficile de voir les dons immatériels (sourire chaleureux, vraie écoute, parole réconfortante, pensée aimante). Je peux plus facilement me souvenir d’occasions où j’ai reçu l’un de ces biens, il me semble qu’il est moins facile de me souvenir d’occasions où c’est moi qui ai donné un de ces biens immatériels.
JPEG - 25.5 ko
  • Faire une offrande : donner avec un élan du cœur et de toute sa personne.
  • Offrande faite à soi-même : une journée sans lire mes mails ni mes SMS, j’ai vraiment senti ce jour-là que je coupais dans l’avidité. D’où l’idée de me refaire ce cadeau régulièrement (à faire).
  • Se faire une offrande en s’acceptant soi-même ; être douce avec moi-même (Metta), même si je ne suis pas contente de moi, même si je dors encore pendant zazen par exemple. Je peux essayer de sourire et de me dire : « OK, tu as refait cette erreur, mais peut-être la prochaine fois ne la commettras-tu pas ? ».
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 97 (591607)