« ET LES NUAGES SE REJOUISSENT... »

Le 30 mai 2005

M° Dogen s’adresse à ses disciples, moines à Eiheiji :

« L’année dernière, le troisième jour du huitième mois, j’ai quitté les montagnes et je suis allé à Kamakura pour exposer le Dharma à un laïc, un des bienfaiteurs de Eiheiji. [1]

Cette année, ce mois-ci, hier, je suis rentré et ce matin, je viens devant vous pour vous parler. Certaines personnes peuvent se poser des questions sur mon voyage. J’ai traversé tant de montagnes et de rivières afin d’exposer les Enseignements à un laïc -on pourrait croire que j’estime plus un laïc que des moines. Certains d’entre vous peuvent aussi se demander s’il y a un enseignement que je n’ai pas donné ici, un enseignement que vous n’avez pas entendu.

Mais il n’y a aucun enseignement que je n’ai expliqué ici, aucun que vous n’ayez entendu. Je lui ai seulement expliqué que ceux qui font le bien deviennent meilleurs, et que ceux qui font le mal s’abîment eux-mêmes. En cultivant les causes, les effets apparaissent ; en rejetant la tuile, le joyau apparaît. (...)

Après une pause, M°Dogen continue :

« Je ne peux supporter que ma langue n’ait pas les moyens d’exprimer la cause et l’effet. Combien d’erreurs ai-je fait dans mon effort pour cultiver la Voie. Quel dommage qu’aujourd’hui je sois devenu un buffle d’eau. C’est la phrase pour exposer le Dharma. Comment trouverai-je la phrase qui dit mon retour dans les montagnes ? Ce moine des montagnes est parti plus d’une demi-année. J’étais comme une roue solitaire placée dans l’espace infini.

Aujourd’hui je suis de retour dans les montagnes et les nuages se réjouissent. Mon grand amour des montagnes s’est encore amplifié. »

Plus tard, M° Dogen écrivit :

Zazen du soir, les heures passent.
Le sommeil ne vient toujours pas.
De plus en plus, je réalise à quel point les forêts des montagnes nous soutiennent dans nos efforts sur la Voie.
Le son du ruisseau de la vallée
pénètre mes oreilles
le clair de lune
transperce mes yeux.
à part cela
intérieur, extérieur, rien ne bouge.

[1]En 1247, alors qu’il était installé à Eiheiji depuis cinq ans, M° Dogen fut invité par le régent du gouvernement militaire, Hojo Tokiyori. Celui-ci souhaita que M° Dogen reste à Ikamakura et lui offrit la position de Supérieur du monastère de Kenchoji. M° Dogen refusa et revint à Eiheiji après six mois d’absence.

Notes :

[1] En 1247, alors qu’il était installé à Eiheiji depuis cinq ans, M° Dogen fut invité par le régent du gouvernement militaire, Hojo Tokiyori. Celui-ci souhaita que M° Dogen reste à Ikamakura et lui offrit la position de Supérieur du monastère de Kenchoji. M° Dogen refusa et revint à Eiheiji après six mois d’absence.

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 97 (591603)