Liste des articles

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...

Publié en juin 2016

Pourquoi courir ?

Le 2 juin 2016 dans N°218 - Juin 2016
Le trajet jusqu’à mon travail me prend 30 mn ; mais si je conduis de façon agressive, je peux gagner jusqu’à 5 mn ... mon ego s’accroche à ce genre de choses, bien sûr ! J’ai envie de penser à moi comme quelqu’un qui a mieux à faire que perdre du temps dans les embouteillages, et je me sens désolé pour ces pauvres gens qui conduisent plus lentement que moi parce que certainement leur vie n’est pas aussi riche et remplie que la mienne. Au fond de ma tête, j’ai l’idée que je pourrais me (...)

En Vrac

Le 2 juin 2016 dans N°218 - Juin 2016
Venues d’horizons aussi éloignés l’un de l’autre que du bouddhisme, ces deux citations me semblent se compléter et le rejoindre : " Nous ne pouvons pas tous faire de grandes choses mais nous pouvons faire des petites choses avec beaucoup d’amour ". (Mère Térésa) " Pourquoi penser qu’un moment est plus grand qu’un autre ? Ce n’est pas un mauvais cadeau que le destin fait à l’ensemble des hommes en leur ménageant le cadre vide d’un temps (...)

Publié en mai 2016

Vesak

Le 1er mai 2016 dans N°217 - Mai 2016
En Inde, et dans les pays d’Asie du Sud Est, le jour de commémoration de la naissance, de l’éveil et de l’entrée dans le Parinirvana du Bouddha est nommé Vesak (du nom du deuxième mois lunaire du calendrier hindou, Vaisakha) et Buddha Purnima, soit la Pleine Lune du Bouddha. Cette commémoration a lieu lors du jour de Poya du mois de mai (pleine lune de mai).  Traditionnellement cette fête est une occasion de réjouissance, et de réflexion sur deux points importants : la foi dans le Bouddha, (...)

Courriers reçus

Le 1er mai 2016 dans N°217 - Mai 2016
∎ A propos du numéro d’Avril : « Vivre en paix » : Bonjour à toutes et à tous, Je vous en prie, prenez le temps de lire le dernier numéro de Daishin. Il n’est pas écrit par des "stars" du bouddhisme et ces témoignages n’en ont que plus de valeur car ils expriment le souci de personnes comme vous et moi de vivre leur vie dans le respect des valeurs qui devraient toujours guider notre pratique. Il est le fruit des réflexions d’une sangha qui essaye à tout moment, dans chacun (...)

Zazen sans douleur ?

Le 1er mai 2016 dans N°217 - Mai 2016
Après avoir commencé à pratiquer zazen, pendant quelques années, m’asseoir signifiait pour moi me battre contre la douleur physique. Je m’asseyais toujours avec l’espoir qu’un jour je n’aurais plus mal. J’ai essayé plein de choses, le yoga, les étirements, la diète pour rendre mon corps plus souple, ne plus avoir mal. Sans succès. Puis pendant une retraite, une pensée m’a soudain traversé l’esprit pendant zazen : « Aha ! Zazen sera donc (...)

Commentaires mis en ligne

Le 1er mai 2016 dans N°217 - Mai 2016
∎ La première fois que je suis entrée dans un dojo, après plusieurs années d’utilisation d’un petit banc, j’étais frappée de constater combien l’assise jambes croisées, avec les trois points d’appui au sol, était vraiment adaptée. Et puis tous ces petits "trucs" de la position des mains, de l’alignement du nez, des oreilles, du dos, ça occupe bien, ça empêche de rêvasser, de s’affaisser, un vrai bonheur ! On est là tout à la découverte, bien (...)

En vrac :

Le 1er mai 2016 dans N°217 - Mai 2016
Un beau film proposé par Jôkei Sensei : https://baikal-bangkok.org/fr/nonnes/le-film/

Publié en avril 2016

« Un lotus dans un océan de feu »

Le 2 avril 2016 dans N° 216 - Avril 2016
Voici le courriel reçu de Françoise, de Mons, après les attentats en Belgique. Parce que « Vivre en paix », ce n’est pas attendre que le monde autour de nous soit en paix, mais savoir rester le cœur en paix, c’est à dire, garder la gratitude, l’espoir, la confiance dans tous les êtres. Continuer à regarder autour de soi, les yeux grands ouverts, accepter d’être touché et pourtant se garder de toute haine. Vivre en paix, c’est le cœur aussi vaste que le grand océan... Jôshin (...)

Vivre en paix 

Le 2 avril 2016 dans N° 216 - Avril 2016
Vivre en paix : C’était le thème de le dernière retraite en ville. Qu’est-ce que cela veut dire ? Comment observer son esprit pour voir les moments de paix, les moments d’agitation, ce qui induit l’un ou l’autre ; comment ce « vivre en paix » s’articule-t-il avec notre pratique de zazen, et d’autres pratiques comme l’attention à la respiration, l’offrande de l’encens, ou la lecture de sutras, la marche en méditation au cours de la journée... Est-il souhaitable déjà de vivre en paix (...)

Publié en février 2016

Koan : Les gouttes d’eau de Kyôshô

Le 29 février 2016 dans N°215 - Mars 2016
Un coup de marteau et la bouddheité est obtenue ! Transcendant l’ordinaire et dépassant le sacré. Avec une demie-phrase, on y est établi, défaisant les entraves et dénouant les attachements. Comme marcher à travers les pics gelés ou courir sur des lames de couteaux. Bien qu’il s’assoit à l’intérieur d’un amas de sons et de couleurs, il passe au-dessus des sons et des couleurs. Mettant de côté pour le moment l’activité merveilleuse et absolument libre, qu’en est-il du moment où on (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 244 (518868)