Liste des articles

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...

Publié en janvier 2016

La Sangha en voitures

Le 1er janvier 2016 dans N°213 - Janvier 2016
A l’arrivée à Tokyo, ça a été d’abord un peu le « chacun pour soi », oubliant que nous étions un groupe d’une quinzaine de personnes et que Jokei Sensei nous attendait. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés en voiture, après avoir paramétrée celle qui allait nous mener à bon port, Miss GPS ! Se déplacer en convoi de trois voiture au Japon, n’a pas toujours été facile, mais a été une grande source de pratique. Dans l’espacé limité d’une voiture, on peut vite se retrouver comme ces (...)

Au détour du chemin

Le 1er janvier 2016 dans N°213 - Janvier 2016
Émue et le coeur joyeux, je descends en silence le chemin qui m’a amené à Zuigakuin, notre temple racine. Et je me remémore , je me repasse à l’envers ce moment extraordinaire, cette rencontre avec ce lieu étranger et pourtant si familier. Les pins dressés semblent en protéger l’accès comme le papier d’emballage d’un cadeau dont on souhaite conserver le mystère jusqu’au bout. Et ce n’est qu’ au détour du dernier virage que l’on en a la surprise. Quelle surprise... quel moment, tant (...)

On suit le Dharma

Le 1er janvier 2016 dans N°213 - Janvier 2016
Le Dharma était la raison d’être de ce voyage, bien que je n’ai pas boudé mon plaisir à jouer au touriste, découvrir le Japon et aller à la rencontre des japonais. Trois événements m’ont particulièrement impressionné.En premier lieu la rencontre avec Aoyama Roshi : Les retrouvailles entre Aoyama Rôshi et Jôkei Sensei étaient très émouvantes. J’en avais les larmes aux yeux. Quelle joie tranquille et quelle énergie douce chez Aoyama Rôshi et les nonnes du Nissôdô ! Le temps ne semble pas (...)

Le sourire des nonnes

Le 1er janvier 2016 dans N°213 - Janvier 2016
Retrouver l’été mais avec les couleurs de l’automne, regarder les feuilles rougir, se lever à l’aube pour rejoindre le hondô, entendre le gong répondre aux cymbales puis le claquement des gettas sur le gravier, suivre la danse des moines, entendre les chants transmis de génération en génération, offrir l’encens pour tous les êtres, monter les marches vers un vieux temple, saluer les Jizos san chapeautés de rouge, contempler le jardin de pierres dans la lumière du matin, marcher dans la (...)

Une grande chance

Le 1er janvier 2016 dans N°213 - Janvier 2016
Je récupère peu à peu du décalage horaire, les premiers jours ont été un peu rudes. Le voyage s’est très bien passé, le choc culturel a été fort (entre la nourriture, la façon de dormir, de se laver, de penser etc…). Je suis très heureuse d’avoir vu ce Japon (traditionnel), c’est une grande chance d’avoir pu vivre comme ça pendant 10 jours (notamment à Sojiji où nous étions 11 occidentaux entourés d’environ 1000 japonais. Après quelques jours ensemble (...)

La générosité et le don

Le 1er janvier 2016 dans N°213 - Janvier 2016
Beaucoup de choses à raconter sur ce voyage, étonnantes ou marquantes… mais dans l’optique de la prochaine retraite dans la ville sur le don, je choisis de raconter mon étonnement sur la disponibilité que manifestent les japonais quand on les sollicite dans la rue pour un renseignement. Par exemple, les 2 personnes âgées de la photos se sont mises en quatre pour nous aider à trouver le restaurant végétarien que nous cherchions depuis un moment. Elles ont été jusqu’à (...)

Les moines volent...

Le 1er janvier 2016 dans N°213 - Janvier 2016
Nous avons vu quantité de temples splendides mais celui de M.Dogen à Uji est celui qui a le plus touché les participants au voyage. Sur le pont rouge qui franchi la rivière, je me suis cru dans une estampe d’Hokusai, surtout qu’il y avait beaucoup de vent. Si nous avions eu des chapeaux de paille ils se seraient envolés. Nous avons participé à plusieurs cérémonies, les déplacements des moines sont incroyables, rien que pour se lever et s’asseoir, on dirait qu’ils volent. Cela donne à (...)

Un voyage de la sangha

Le 1er janvier 2016 dans N°213 - Janvier 2016
6 octobre 2015, arrivée à Narita Airport. 2 ans 1/2 se sont écoulés depuis mon retour en France, mais j’ai l’impression de n’être jamais partie, mon corps me mène là où je dois aller, les mots japonais sortent de ma bouche. Dans l’instant, la confiance s’installe.Dès que j’ai mis les pieds sur le sol japonais, tous les bouddhas, les bodhisattvas et tous les maîtres étaient présents. 12 octobre 2015, Arrivée à Uji, près de Kyoto, avec 13 personnes. Nous descendons du train. Sur le quai, je (...)

Publié en décembre 2015

Le Chemin de l’Ecosattva

Le 1er décembre 2015 dans N°212 - Décembre 2015
En quoi les Enseignements du Bouddha peuvent-ils contribuer à notre compréhension de cette crise écologique ? Comment agir lorsque nous nous éveillons à la réalité du flet d’Indra, qui nous relie à tous les êtres vivants, animés et inanimés ? – oui les inanimés, pierres, tuiles, cailloux ... sont considérés comme vivants. Quelle est la conscience du « sacré » au-delà de toute dualité ? Maître Dogen : « J’en suis venu à réaliser que l’esprit n’est autre que les montagnes et les (...)

Une écologie pour soigner

Le 1er décembre 2015 dans N°212 - Décembre 2015
Dans les Jataka qui décrivent les vies du Bouddha avant son éveil, le futur Bouddha naît souvent sous la forme d’un animal, et dans beaucoup d’autres il sacrife sa vie d’animal « peu important », par ex en ofrant son corps de lapin à une tigresse afn qu’elle puisse nourrir ses petits. Ces contes récusent la dualité généralement assumée entre « humain » et « nature » - comme si nous ne faisions pas partie de cette nature ! Ils suggèrent que le bien-être de chacun, aussi insignifiant qu’il (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...

SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 244 (518847)