N°215 - Mars 2016

Quand je pense à mon Maître, Moriyama Daigyo Roshi, je crois qu’il aurait aimé ces petits moines, tout simples, qui passent leurs journées les mains en gasshô, juste à dire « Merci »...

JPEG - 207.9 ko

C’est ainsi que je me tourne vers lui, là où il est dans les montagnes, dans le ciel bleu, dans la rosée de ce matin, dans le chant des grands sapins et le parfum du vent frais, dans chaque pièce de la Demeure sans Limites, je mets les mains en gasshô, je m’incline... MERCI !


Beaucoup de courts textes sur différents thèmes ce mois-ci, où chacun/chacune pourra trouver de quoi réfléchir !

Le mois prochain : “Vivre en paix”


Programme :

La Demeure sans Limites : réouverture de la Demeure sans Limites avec Jôkei Sensei le 26 mars.

Jôshin Sensei : Paris samedi 12 mars. Annecy samedi 19 mars.

Jôshin Sensei a passé 5 semaines à Taïwan, en grande partie au monastère de La Pluie du Dharma, à Taipeh. Vous pouvez voir les photos :

Et toujours : Zazen ensemble les 8, 11 et 23 mars : vous pouvez vous inscrire sur Framadate : https://framadate.org/cMyKbCU6nX1qZRy7


 

Articles de la rubrique

Koan : Les gouttes d’eau de Kyôshô

Le 29 février 2016 dans N°215 - Mars 2016
Un coup de marteau et la bouddheité est obtenue ! Transcendant l’ordinaire et dépassant le sacré. Avec une demie-phrase, on y est établi, défaisant les entraves et dénouant les attachements. Comme marcher à travers les pics gelés ou courir sur des lames de couteaux. Bien qu’il s’assoit à l’intérieur d’un amas de sons et de couleurs, il passe au-dessus des sons et des couleurs. Mettant de côté pour le moment l’activité merveilleuse et absolument libre, qu’en est-il du moment où on (...)

Appuyer sur pause

Le 29 février 2016 dans N°215 - Mars 2016
Thich Nhat Hanh dit que la prochaine fois qu’une personne vous pose une question, il est préférable de ne pas répondre pas immédiatement : Quand nous donnons une réponse immédiate à quelqu’un, en général nous sommes seulement reliés à notre savoir ou bien nous réagissons dans l’émotion. Quand nous écoutons la question d’une autre personne ou son commentaire, nous ne prenons pas le temps d’écouter et de regarder profondément dans ce qui a été partagé ; nous (...)

Un coeur sans couture - Le Dharma devrait vous déranger

Le 29 février 2016 dans N°215 - Mars 2016
Un cœur sans couture Un cœur parfaitement éveillé est un cœur qui ne tient compte d’aucune division entre vous et les autres, dit Thanissaro Bikkhu Si nous utilisons le Bouddhisme comme une espèce d’identité agréable ou que nous sommes intéressés par l’utilisation de méthodes de méditation sans aller trop profond dans le processus d’éveil, alors nous pouvons ne pas nous sentir concernés par la discrimination que nous trouvons dans ses structures (...)

OFFRANDES

Le 29 février 2016 dans N°215 - Mars 2016
(textes envoyés après une retraite sur Don-offrande) Chercher derrière ce que l’on donne, lequel de ces dons est en œuvre. Il semble plus facile de voir le don matériel fait ou reçu car il y a échange d’objet, d’argent... En revanche, il est plus difficile de voir les dons immatériels (sourire chaleureux, vraie écoute, parole réconfortante, pensée aimante). Je peux plus facilement me souvenir d’occasions où j’ai reçu l’un de ces biens, il me semble qu’il est moins facile de me (...)

« Toutes affaires cessantes »

Le 29 février 2016 dans N°215 - Mars 2016
Quand le bol est nettoyé, quand la vaisselle est faite, on peut mourir sans regrets. Tout est là, accompli. Pierre

L’eau du Dharma

Le 29 février 2016 dans N°215 - Mars 2016
Le kanji Hô/Dharma a pour clé « l’eau ». On parle aussi de l’eau du Dharma. Pour recueillir, goûter, transmettre l’eau du Dharma, il faut un récipient. Parfois on se concentre tellement sur le récipient qu’on en oublie l’eau du Dharma. C’est comme discuter des qualités de la tasse en oubliant la saveur du thé qu’on y boit. Quel merveilleux récipient pour l’eau du Dharma que la Demeure Sans Limites ! L’eau du Dharma y surgit de partout. La Demeure Sans Limites en est imprégnée. Quel (...)

Première fois

Le 29 février 2016 dans N°215 - Mars 2016
Première fois que je suis dans une salle de méditation, que je reste aussi longtemps assise immobile, dans le silence. Enfin, immobile, pas vraiment. J’ai d’abord été surprise car la vie que j’avais laissée pour une semaine ne m’a pas envahie mais les tensions c’est le corps qui les exprimait. Impatiences dans les jambes. Crampes... Le lendemain, ce fut pire. Impatiences, crampes et une colère qui montait en moi de m’être laissée embarquer à dire des mots pendant la cérémonie du matin, (...)

Autoroute

Le 29 février 2016 dans N°215 - Mars 2016
(octobre 2015) herbe verte feuille rousse, se lever ou dormir ? couleurs d’automne, combien de jours encore ? pourtant… fleurs des fossés, blancs, rose, jaune, modestes et belles pan ! volée de plomb, ailes brisées chasseurs dans les champs ? les ramiers se cachent, dans les villes sur le bitume, ailes de chouettes frémissantes souvenir de l’écureuil roux qui se jeta sous mes roues, fatigué de vivre ? (...)
 

Documents de la rubrique

Document
JPEG | 9.6 ko | document publié le 28 février 2016
Document
JPEG | 44.2 ko | document publié le 28 février 2016
Document
JPEG | 110.6 ko | document publié le 28 février 2016
Document
JPEG | 207.9 ko | document publié le 28 février 2016
Document
JPEG | 235.6 ko | document publié le 28 février 2016
Document
JPEG | 25.5 ko | document publié le 28 février 2016
Photo Marylise
JPEG | 20.5 ko | document publié le 28 février 2016
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 228 (517867)