Juillet - Août 2008

Oui, la Demeure sans Limites – ou plutôt ses habitantes temporaires depuis près de dix huit ans- va peut-être mettre à la voile et partir vers d’autres horizons. Ce sera sans doute pas très loin, dans la même région, au frais dans les montagnes... Les circonstances changent, et nous devons suivre, et changer quand c’est nécessaire. Ainsi, à la fin de l’été, le bâtiment sera mis en vente, et puis... eh bien, on ne sait pas encore, sauf que dans l’idéal, ce serait plus grand et aussi plus confortable pour les personnes qui se joignent à nous pour partager notre quotidien dans la Voie du Bouddha. Nous fermerons donc quelques semaines fin août / début septembre, mais il y aura des retraites en automne à la Demeure sans Limites avec Joshin Sensei et nous comptons louer un gîte assez grand pour y tenir la retraite de Nouvel An, si la DSL est vendue d’ici là. Tout est encore au conditionnel... Et en attendant, nous sommes ouverts tout l’été : venez donc contempler les bois, les prairies et le Zendo encore une fois..venez profiter des cabanes et y écouter le chant des oiseaux...

Sommaire :

Le merveilleux chemin des difficultés (2)

Deux textes traduits par Sensei : “L’ennui cuisant de la méditation” et “Marcher vers l’Eveil”

Que savons-nous de la mort ? Liliane

La marche Koju

Chant de la Terre Liliane


Paris : les journées de retraite reprendront le Samedi 27 septembre avec Joshin Sensei dans un nouveau lieu : nous sommes accueillis par nos amis bouddhistes coréens dans un très beau Zendo, au 35 rue de Lyon. Nous enverrons bientôt par mail ou courrier les autres dates des rencontres automne-hiver 2008.


Le bol de la Demeure sans Limites :

Merci de votre générosité ce printemps ; voici nos suggestions pour cet été de produits toujours nécessaires :

  • Des céréales de toutes sortes, avec une préférence pour le bio si ce sont des céréales complètes, notamment le riz
  • Du miso et du shoyou
  • De l’huile
  • De l’agar agar
  • Des fruits frais, des fruits secs
  • Des pâtes de noisettes, amandes, sésame
  • Du chocolat
  • Des cartouches d’encre pour imprimante, HP 15 et 78
 

Articles de la rubrique

Le merveilleux chemin des difficultés (2)

Le 12 juillet 2008 dans Juillet - Août 2008
« Une chose, c’est que nous avons du mal à nous rapprocher des autres parce que nous ne faisons pas confiance à notre coeur. Nous ne croyons pas que notre coeur a la capacité de s’ouvrir aux chagrins aussi bien qu’à la beauté du monde. Nous avons souvent été blessés, et en chemin nous avons appris que nous ne pouvons pas supporter le monde. Un des grands enseignements du bouddha – c’est comme une sorte de médecine, pourrait-on dire – est de nous rappeler, à nous et aux autres, (...)

L’ennui cuisant de la méditation. Marcher vers l’Eveil Deux textes traduits par Joshin Sensei

Le 12 juillet 2008 dans Juillet - Août 2008
Rigdzin Shikpo, un disciple de Chogyam Trungpa Rimpoche, parle de l’irritation parfois épouvantable et de la frustration de la méditation et nous dit pourquoi nous devons « nous cramponner ». La méditation, dit un jour Chogyam Trungpa, est « ennuyeuse, ennuyeuse, ennuyeuse. » Ce n’est pas ce que nous voulons entendre. Ceci dit, il y a plus d’une définition d’’ « ennuyeux ». L’ennui cuisant, c’est ce sentiment d’immense irritation pendant la médiation. Nous voulons nous lever et faire (...)

Que savons nous de la mort ?

Le 12 juillet 2008 dans Juillet - Août 2008
Que savons nous de la mort ? De notre mort ? Rien. Que savons nous de la mort, sinon que celui qu’on aime (ou déteste) était là, vivant, parlant ou gémissant, ou enfermé dans le silence, et que c’est fini. Qu’il n’y a plus qu’un corps sans souffle, qui se refroidit lentement, se raidit et commencera à se décomposer dans une odeur insupportable. Que savons nous de la mort, sinon qu’à chaque seconde des vies s’effacent, dans la maladie, les accidents, les guerres, les persécutions ou les (...)

La marche

Le 12 juillet 2008 dans Juillet - Août 2008
Le réservoir de ma moto a été siphonné dans la nuit. En rentrant de Toulon j’ai essuyé une averse et suis tombé en panne sur la route. Une femme enceinte a bien voulu me conduire à la station service la plus proche. J’ai aimé devoir faire trois kilomètres à pied pour rejoindre ma moto avec un bidon qui leste la main et la veste qui suinte dans mon dos. Sur la route j’ai croisé un homme qui marchait avec une lanière à la main, le regard fixant l’horizon. En (...)

Chant de la Terre

Le 12 juillet 2008 dans Juillet - Août 2008
Sur le coussin, lors d’un zazen à La Demeure, il m’est venu ce chant à la mode antique... pour Daïshin peut-être ? Terre, planète bleue ! Coquille de noix à la chair volcanique, fille de l’univers sans limites, entrée dans la ronde amoureuse autour de l’astre solaire, tu danses en l’espace infini, telle une derviche depuis des milliards de saisons. Que t’importent tous les empires possibles ? Troisième du nom en ce petit royaume galactique, il semble que toi seule ait donné à la vie toute (...)
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 230 (518059)