Janvier 2010

Première neige -
comment en faire l’éloge ?
La lune sur les bambous

Buson

Sommaire

Kokoro - Shohaku Okumura Roshi

Accusé, relevez-vous ! - Didier Kahlig

Samvrti satya, la vérité conventionnelle - Andy Karr


Planning : La Demeure sans Limites est fermée pour l’hiver à partir du 3/01/10.

La réouverture aura lieu le 1er mai.

Le programme sera mis sur le site – ou envoyé aux personnes inscrites à notre liste de diffusion (voir site) vers la mi-février.


Journées de zazen à Paris en 2010 : 1ère journée de zazen à paris avec Joshin Sensei le samedi 23 janvier.

Planning du 1er semestre 2010 : samedi 23 janvier, 20 février, 20 mars, 24 avril, rien en mai, le dernier : samedi 19 juin.

 

Articles de la rubrique

SAMVRTI SATYA

Le 3 janvier 2010, par Daishin, dans Janvier 2010
Le terme sanscrit samvrti satya utilisé dans les enseignements bouddhistes qui explorent la nature de la réalité, est souvent traduit par “vérité relative” ou “vérité conventionnelle” mais ces traductions ne rendent pas fidèlement compte de la signification complète de ce terme. Vérité superficielle, vérité trompeuse, ou vérité obscurcie s’en approcheraient davantage. Samvrti signifie dissimuler, cacher ou recouvrir. Satya signifie vérité. Ensemble ces deux (...)

Accusé, relevez-vous !

Le 3 janvier 2010, par Daishin, dans Janvier 2010
Pierre est assis, coudes sur les genoux, tête cachée entre les mains. Je passe devant lui et au son de ma voix, il risque un regard. Nous nous connaissons depuis six mois. Il est pâle, de plus en plus pâle de semaine en semaine. Il me regarde : « toujours rien » Il faut comprendre : « toujours aucune nouvelle de ma famille ». « J’ai écrit la semaine dernière, rien, rien, et puis à l’avocat aussi, rien également ». Au bord des larmes, il continue : « J’écris, (...)

Kokoro

Le 3 janvier 2010, par Daishin, dans Janvier 2010
Quand je suis arrivé aux États-Unis en 1993, ma fille Yoko avait cinq ans. Elle est allée au jardin d ’enfants, puis en primaire aux USA ; elle apprenait l’anglais à l’école, et à la maison, nous parlions japonais. Un jour, alors qu’elle avait sept ou huit, nous parlions du mot japonais kokoro. Je montrais mon coeur, comme on le fait au japon, alors qu’elle montrait sa tête : « Kokoro, c’est ici. » Je fus étonné de constater qu’elle avait en fait déjà traduit « kokoro » par « esprit » (...)
SPIP 1.9.1 [7502] | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 481 (295384)