mauna मौनम्   Quelques notes sur le silence

Le silence, ce n’est pas l’absence de tout bruit (pas plus que zazen, ce n’est l’absence de pensée).
Une retraite en silence, c’est surtout une retraite où il n’y a pas de bavardage ni de bruits inutiles. Quand on est avec d’autres personnes il est habituel de se mettre à parler, d’abord pour établir le contact. Autrement, il se peut qu’on se sente mal à l’aise.

Mais il y a d’autres façons d’établir le contact : un regard, travailler ensemble, partager un repas sans qu’il soit nécessaire de parler.

Un exemple de bruits inutiles et agressifs : frapper la cuillère contre le récipient lorsqu’on cuisine, empiler bruyamment les assiettes, claquer une porte, etc… Le bavardage, le bruit constant épuisent, prennent toute la place. Je ne parle même pas de la musique qui accompagne souvent les réunions amicales !

papillons1Être en silence, cela veut dire laisser de la place : on remarquera alors d’autres sons, par exemple le chant d’un oiseau, le bruit de la pluie, une cloche lointaine… et puis cela laisse de la place pour être plus attentif aux autres.

Quand on bavarde, on tend souvent à s’écouter soi-même parler en oubliant même l’interlocuteur, paradoxal si on considère que le langage sert, entre autres fonctions, à établir le contact.

Quand on est en silence, c’est comme si on “voyait” mieux l’autre.
Si on  travaille à plusieurs dans la cuisine en silence (ou dans le jardin, ou pendant le samou ménage) en étant plus attentif à l’autre, on verra mieux où en sont les autres personnes et on trouvera plus facilement notre place dans le travail collectif.

Faire le silence c’est comme faire de la place dans une pièce ou dans une maison trop encombrée. C’est aussi “désencombrer “ son esprit !
Il y a une liaison directe, un aller-retour entre silence extérieur et silence intérieur.

Lorsqu’on bavarde beaucoup, au moment de commencer zazen on s’aperçoit qu’on met plus longtemps à trouver le calme, à se poser. On est très bavard intérieurement aussi !

Je termine avec cette phrase d’un poème, proverbe ? japonais ?

« Les mots que l’on n’a pas prononcés sont les fleurs du silence ».

Catherine

RETOUR AU SOMMAIRE