Accueil  
l'enseignement
le lignage paroles du Dharma les Maîtres


Retour  vers  le lignageRetour  vers  le lignage

   Retour  vers  le lignage


Shakamouniboutsou



BouddhaShakyamouni

Bouddha

Bodhidharma

Dogen

Kishizawa Roshi

Niwa Zenji

Moriyama Roshi

 Bachoux Sensei



Quelques brèves sur le Soto Zen
Quelques brèves sur le Soto Zen







BouddhaLe Bouddha de notre ère: Siddhârta Gautama (- 563/- 483), le Bouddha Shakyamouni, le "sage silencieux de la tribu des Shâkya", fondateur historique du bouddhisme.

A 35 ans, après 6 années infructueuses de quète et d'ascèse, il se met en posture du lotus et dans une immobilité totale, dans le profond silence intérieur, il "s'éveille" et devient Bouddha: "être éveillé" . Cette expérience est depuis transmise et certifiée par tous les patriarches.

A partir de sa proclamation des Quatre Nobles Vérités, il a dispensé pendant 45 ans son enseignement pour aider l'être humain à comprendre la source de la souffrance et à s'en libérer.


"le héron
couleur
de neige
dans le champ
tout blanc
-hiver-
aucune trace
d'herbe-
se cache
dans sa
propre
forme"

Maître
Dogen


(à propos de Raïhaï:
prosternation)

 

 

        Retour vers le lignage

Bodaïdarouma

Bodhidharma
nom chinois

 

Bodhidharma Moine indien venant du sud de l'Inde, il arrivé en Chine au début du 6ème siècle. Après un dialogue orageux avec l'empereur de Chine, il se retire dans une grotte où il méditera 9 ans face au mur, devenant le premier patriarche de l'école Tch'an, et l'ancètre du Zen.



"Sans
arrêt
dansent
les
grandes
vagues
de
l'océan
agité par
le vent"


        Retour vers le lignage

Eihei Dogen

Dogen Kigen

 

Dogen(1200/1253)
Après s'être rendu en Chine pour rechercher l'enseignement authentique du Bouddha, il "s'éveille" alors qu'il suivait l'enseignement de Maître Nyojo qui fait de lui son successeur.

Fondateur du Bouddhisme Zen Soto et du temple Eihei-ji, il écrit beaucoup et rédige une oeuvre monumentale le Shobogenzo, "Le Trésor de l'oeil de la vraie Loi", la plus importante du Zen Soto.

Ses écrits précisent la vie et les règles du temple et de la pratique du Bouddhisme Zen

Son apport philosophique qui est immense fait que Dogen est encore considéré aujourd'hui comme un des plus grands penseurs du Japon et qu'il rayonne au-delà du Bouddhisme.


"Zazen
est la
Porte
du
Dharma
du
bonheur
et de
la joie"



Maître
Dogen
        Retour vers le lignage


Hakoussan Koojun
 nom de moine

Kishizawa Roshi
nom de famille

 

Kojun Roshi (roshi: vieux Maître; titre honorifique) est maintenant agé de 85 ans. Il vit au temple de Kanyoin. C'est maintenant sa disciple, Myozen Terayama Roshi, qui s'occupe du temple et des disciples.

Kojun Roshi est célèbre au japon pour 2 choses: d'une part... sa sévérite envers ses disciples! C'est un maître stict, qui a dédié toute sa vie au Dharma.
Il a suivi les préceptes des moines, sans famille, mais auprès de son Maître puis avec ses disciples.

Il a reçu l'enseignement des Maîtres de l'Ecole Soto et il a retransmis à tous les disciples assez courageux pour affronter la force de la "Montagne Blanche" (Haku San).

Il a eu deux successeurs, la nonne Myozen Roshi et Moriyama Roshi.

Il est également un grand lettré, spécialiste des caractères chinois. Il fut le premier à faire imprimer les poèmes écrits en chinois par Maître Dogen, le Eiheikoroku. Comme une grande montagne, Kojun Roshi passe quotidiennement une grande partie de la journée en méditation.



  Dans le système japonais traditionnel, chaque maître a lui-même
2 Maîtres:

        . le Maître du lignage
        . le Maître du Dharma

Maître Moriyama a eu pour Maître du Dharma:



  Zuygaku Rempo Daïosho
nom de moine



Niwa Zenji
nom de famille



 

Niwa Zenji"Zenji" car il fut le précédent supérieur du temple de Maître Dogen, Eiheiji. C'est la plus haute position de l'école Soto Zen. Il est mort le 7 septembre 1993.

Niwa Zenji est né dans un temple de haut rang, lié à l'aristocratie. Il devint moine très tôt, puis Maître et fut nommé à 50 ans supérieur de la branche de Tokyo du temple Eiheiji. Il y fit reconstruire un nouveau zendo (salle de méditation) car lui même pratiquait beaucoup le zazen et il souhaitait que les religieux venus faire leurs années de formation pratiquent également de façon plus intensive.

Puis il devint le supérieur du temple de Eiheiji auquel il imprima un nouvel élan, venant chaque matin pratiquer avec les moines, redonnant à ce lieu le gout du Dharma de Maître Dogen. Il devint aussi un grand soutien pour les groupes de zen à l'étranger: ainsi, comme il est de tradition pour les Zenji de faire entrer dans leurs lignages ceux qui pour une raison ou pour une autre n'ont plus de Maître, il donna sa transmission à plusieurs disciples de Maître Deshimaru, à la mort de ce dernier.

Il aida Maître Moriyama à commencer Zuigakuin, puis il aida également la disciple de ce dernier, Joshin Sensei, à fonder la Demeure sans limites. Nous avons tous, pratiquants en Europe, une grande dette de gratitude envers lui!


        Retour vers le lignage


Horin Daïgyo
nom de moine

Moriyama Roshi
nom de famille

 

Maître MoriyamaNé dans l'extrème Nord du japon, dans l'ile de Sakhaline -occupée depuis la guerre par les soviétiques. A 22 ans, finissant des études de philo à Tokyo, il rencontre son Maître Hakusan Kojun Roshi (roshi: vieux Maître; titre honorifique).

Il commence à pratiquer zazen, et impressionné par la dignité et la compassion vivante du Roshi, il décide de devenir également moine.

Il est ordonné à l 'âge de 24 ans. Il passe ensuite une année à Eiheiji, le temple fondé par Maître Dogen. Puis 5 ans à Sojiji, le temple de Maître Keizan Jokin, où il poursuit sa pratique de moine, et commence les cours spéciaux pour futurs enseignants.

Il reçoit la transmission de son Maître, Hakusan Kojun Roshi.

Son Maître l'envoie auprès de son frère 'dans le Dharma', Niwa Roshi pour compléter sa formation. Il restera 2 ans à la branche de Tokyo de Eiheiji, comme assistant personnel (Jisha) de Niwa Zenji.

Celui-ci lui demande alors d'aller à San Francisco, reprendre le temple précédemment dirigé par Suzuki Roshi (celui-ci a quitté ce temple pour fonder le Zen Center). Ce sera la première rencontre du Roshi avec l'occident: le San Francisco de la fin des années 60! Grand choc, et grande admiration pour la force de la pratique des occidentaux.

Après 3 ans, Moriyama Roshi revient au Japon, auprès de Niwa Roshi; à ce moment il est enseignant, puis Ino (Maître enseignant aux moines). Après 6 ans il reçoit le titre de Shike (Maître de monastère). Aidé par ses Maîtres il fonde Zuigakuin dans la montagne japonaise.

Zuigakuin est un petit temple, consacré à la pratique telle qu'elle est exposée par Maître Dogen.: méditation (zazen) et travail (samou) -la pratique inclut aussi Takahatsou (recherche d'aumônes), renouant ainsi avec la tradition bouddhiste des moines mendiants et pauvres- l'autre source de revenus est seulement les dons faits par les visiteurs et les disciples.

Peu de confort -pas d'éléctricité, ni de téléphone, peu de chauffage- mais riche du Dharma, et ouvert à tous: japonais ou étrangers, hommes ou femmes, seul compte le désir de pratiquer et de suivre la voie des Patriarches; une vie simple, précieuse, une pratique rare dans le Japon actuel, c'est le don de Maître Moriyama à tous ses disciples. Le temple a été ouvert en 1978, le Zendo achevé en 1980 (une grande cérémonie de 20ème anniversaire est prévue en l'an 2000!).

En 1992, Maître Niwa demande à Moriyama Roshi de repartir, cette fois en Amérique du Sud. Maître Moriyama sera nommé Sokan (responsable national). Il habite Sao Paulo, ville d'émigration de nombreux japonais après-guerre. Il reconstruira le temple de la communauté, et créera des groupes de zazen pour les brésiliens, à Sao Paulo et dans d'autres villes du Brésil. Sa disciple Joshin Sensei commencera des groupes de zazen en Argentine, en Uruguay et au Chili. Mais désireux de poursuivre sa voie simple de moine, Maître Moriyama, lorsque tout est mis sur pied démissionne et regagne Zuigakuin, où il continue à accueillir visiteurs et pratiquants, jusqu'au début de l'année 2000 où il repart pour le Brésil, à Porto Alegre pour y diriger un nouveau temple. En son absence, Zuigakuin n'accepte plus les visiteurs étrangers et les personnes intéressées peuvent se rendre à la Demeure sans limites, là où se poursuit son Dharma, à travers son successeur Joshin Sensei .


  "... esprit vaste, esprit joyeux, esprit aimant, -l'attitude du disciple de Bouddha.

Au-delà du monde des désirs et des formes, nous pratiquons en nous abandonnant nous-mêmes.

C'est à travers notre pratique qu'apparaît la pratique de tous les Bouddhas, et que la grande joie les rejoint.

Puissions nous réaliser ainsi l'Eveil avec tous les êtres..."


 

Extrait des
"Trois attitudes de l'esprit
du pratiquant de la Voie"


Maître Moriyama
à la Demeure sans limites
le 20 juin 1993


        Retour vers le lignage


Zuymyo Joshin


Bachoux Sensei


 

 

 

          Haut de page

 

        Entrée du site

 

        Sortie du site

Joshin Sensei "Rencontrer les 2 Maîtres de mon Maître fut une expérience bouleversante, c'est voir le Dharma prendre corps: d'un coté la force et la rigueur de Kishizawa Roshi, de l'autre la compassion et le sourire de Niwa Zenji -Bouddha au visage de lune- Bouddha au visage de soleil-

Et puis mon Maître, au confluent, "immobile comme le mouvement d'une rivière".

Dans chaque geste, à chaque instant, exprimer ma reconnaissance sans limites envers tous les maîtres."

Joshin Sensei

 

Pour découvrir le parcours de Joshin Bachoux sensei (sensei: enseignante), vous pouvez vous reporter à deux interviews du chapitre "la presse":
"de mon âme à ton âme" et "Zuigakuin"


Ecrivez nous ! Retour vers le lignage
le DEMEURE sans limites
  Riou la Selle-07320-Saint Agrève-Répondeur:04 75 30 13 62