Paroles du Dharma
 
   

 

«Branching streams
flows in the darkness »

de Suzuki Roshi

(extrait traduit par Joshin Sensei)

SHIN: coeur/esprit - calligraphie de Maître Moriyama

Shin: coeur/esprit
calligraphie de maître Moriyama

 

Fermer la
fenÍtre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        Haut de page

 

Etudiant :(...)Je ne comprends pas les voeux. S’il n’y a pas d’êtres vivants pourquoi est-ce que nous faisons le voeu de les sauver tous? Ca a l’air d’une plaisanterie.

Suzuki Roshi :C’est parce que votre pratique est toujours confinée à l'intérieur de la sphère du «Pourquoi est-ce qu’on pratique zazen ?Qu'est-ce que ça veut dire ?»En fait votre pratique est très bonne. Pourquoi est-elle aussi bonne? Je ne comprends pas(rires).

Etudiant :Je ne la trouve pas si bonne que ça, moi.

Suzuki Roshi :De toute façon, vous faites bien. Mes enseignements risquent d’être trop séduisants (rires). C’est peut-être mieux pour vous de ne pas les écouter. Juste faire zazen.

Etudiant : Zazen ça va, mais je n’aime pas faire des promesses que je ne comprends pas.

Suzuki Roshi :Si les êtres vivants sont innombrables, les désirs insatiables, on ne peut pas dire «Je fais voeu de les sauver tous/de les éteindre tous », notre promesse est très stupide. Aucun sens. Je suis d’accord avec vous. Et pourtant nous la faisons. Pourquoi ?Parce que nous ne nous sentons pas très bien si nous ne travaillons pas avec les autres. Nous prenons les 4 Voeux, mais en fait nous voulons dire plus que cela. Parce que c’est plus pratique, nous disons seulement 4 Voeux. Mais vraiment je trouve que j’ai réellement de la chance que les êtres soient innombrables et les désirs insatiables, et qu’il sera presque impossible de sauver tous les êtres, chacun, un par un «Je vous sauve ». On ne peut pas sauver de cette façon. Que ce soit possible ou non, que ce soit la façon du Bouddha ou du Bodhisattva, du Mahayana ou du Hinayana, ce n’est pas le problème. Detoute façon, faites-le! C’est votre voeu.

Etudiant :Quand je promets de faire quelque chose, cela doit avoir un sens. Si ça n’a pas desens, je ne peux pas le dire.

Suzuki Roshi :Cela c’est notre arrogance.

Etudiant :Je ne sais pas, peut-être, mais...

Suzuki Roshi :Vous êtes en train de pleurer. Mais même si vous pleurez, ces pleurs n’ont pas de sens. Votre effort est encore basé sur une pratique égoïste. Vous ne vous abandonnez pas. Vous devez souffrir et vous bagarre d’avantage avec vous-même. Il n’y a personne avec qui se bagarrer, et rien avec quoi se bagarrer. Bagarrez-vous avec votre pratique égoïste jusqu’à ce que vous sachiez vous abandonner. C’est le point le plus important pour les étudiants sérieux. Ils ne devraient pas se laisser rouler par eux-mêmes. Ils ne veulent pas être roulés par les enseignements ou par le zen ou par quoi que ce soit. C’est juste. Ils ne doivent se laisser rouler par rien.

Etudiant :bon, et bien qu’est-ce que je vais faire à la fin des enseignements, quand on chante les 4 Voeux ?Tout le monde va chanter et je ne vais pas y croire.

Suzuki Roshi :Vous n’avez pas besoin d’y croire littéralement. Parce que de nombreux enseignants, de nombreuses personnes les récitent vous devriez le faire. S’ils se trompent, vous aussi vous devriez vous tromper. Vous devriez vous tromper accompagné de tous les êtres. Que vous ne puissiez pas faire cela signifie que vous voulez être une personne spéciale. Ca va. Nous devons avoir cette énergie;mais cette façon n’est la nôtre. Ma réponse est très froide. Je ne peux pas sympathiser avec votre pratique. Peut-être qu’un grand Maître vous donnera des bonbons. Allez et prenez-les.

Etudiant :Ce n’est pas ça, Roshi. Peut-être qu’il y a de ça, mais je ne comprends toujours pas. Je ne sens pas cela juste. Même si le monde entier se fait rouler, s’il y a quelque chose auquel je ne crois pas, ou que je ne comprends pas...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Fermer la
fenÍtre


           Haut de page

   

Suzuki Roshi :vous ne comprenez pas. Vous voyez différentes couleurs, mais combien decouleurs pouvez-vous voir avec vos yeux ?Combien de sons pouvez-vous entendre ?Combien de choses pouvez-vous comprendre avec votre petit esprit ?Vous devriez connaître les limites de votre esprit et de ses pensées. Cet esprit ne comprend que la dualité. Vous n’avez aucun mot pour expliquer cette sorte de réalité. Il est presque impossible de comprendre notre enseignement à travers les mots. Mais parce que vous vous accrochez à mes mots, ou aux sutras, vous pensez que les sutras devraient être parfaits, devraient être plus convaincants. Vous pensez cela, mais je dois avouer que ce que je dis n’est pas toujours juste, pas toujours vrai. Je suggère quelque chose de plus que cela. Ce n’est pas que le Bouddha, mais aussi Confucius qui a dit «Si quelqu’un veut vous rouler, vous devriez être roulé par lui ». C’est très important.

Etudiant :Même si la pratique est plus grande que les mots, dans le petit monde des mots je ne me sens pas assez fort encore pour être inconséquent. Si je vous dis «Je ne vois pas cette lampe, Roshi », alors je ressens quelque chose de drôle à l’intérieur, et je ressens cela parfois quand je dis les voeux. Je pense «OK je vais sauver tous les êtres vivants »mais alors il y a quelque chose à l’intérieur de moi qui ne...

Suzuki Roshi :Oui, je comprend cela. Vous savez, nous les moines nous réunissons toujours les mains en gasshô et nous inclinons quand nous nous croisons. Combien de fois avez-vous fait cela à Tassajara ?Quand j’étais jeune, je n’aimais pas du tout le faire, je me sentais stupide, c’était désagréable. Mais parce que je devais le faire, je le faisais c’est tout. Mais maintenant je comprends parce que je comprends combien j’étais stupide. Je n’ai plus autant d’énergie qu’avant. La vérité est la vérité et je ne peux pas être d’accord avec vous maintenant. Peut-être que si j’avais votre âge, je tomberais facilement d’accord avec vous, et nous serions amis. Mais maintenant je ne suis pas votre ami

 

Ecrivez nous !
le DEMEURE sans limites
Riou la Selle-07320-Saint Agrève-Répondeur:04 75 30 13 62