Une goutte d’eau dans la tasse versée de la bouilloire
Pourrait être une larme de jolie fille
Une tasse de thé parfumé pourrait être
Le son d’une agonie du fond d’un abysse
Elle boit du thé chaque matin, chaque matin
Buvant peut-être le sang cristallisé en son sein
Le goût du thé chaud se mêle peut-être en son esprit
À la guerre frontalière du pays d’origine du thé gouttes
Dans la tasse il y a des nuages et un arc-en-ciel
Des fourmis, des moustiques et des vers à l’ouvrage
De délicieux jardins et des bois luxuriants
Mais aussi un feu de forêt éternel
Il y a des politiciens véreux vicieux
Des prêcheurs et des bonzes brocanteurs de paradis
Des pécheurs et des fous de tous acabits
Et aussi la lune, le soleil et des étoiles scintillantes
Nous avons l’un l’autre en toutes choses
Nous dépendons de milliers d’autres gens
 C’est ce qui nous permet d’exister
C’est ce qui, séparés, nous unit (…)
V. Vajiramedhi est l’auteur de « L’univers dans une tasse de thé » un poème traduit du thaï par Marcel Barang à découvrir en intégralité dans les pages du numéro 5 de Jentayu.
http://editions-jentayu.fr/numero-5/vajiramedhi-univers-tasse-de-the/
निर्वाण Un beau Miracle (extrait)
Un miracle, comment pourriez-vous le nommer autrement : 
aujourd’hui, le soleil s’est levé à quatorze heures trois
et restera ainsi jusqu’à huit heures une
Un miracle, moins surprenant que ce qu’il devrait être : 
même si la main a moins de six doigts,
elle en a encore plus de quatre.
Un miracle, il suffit de jeter un coup d’œil autour :
Le monde est partout.
miracle supplémentaire, car tout est supplémentaire :
 l’impensable
est pensable.
Wislawa Szymborska