Cloche de meditationCette année, je suis dans un nouveau collège à Brétigny sur Orge.
À la rentrée le professeur principal d’une classe de sixième a mis en place la « 6ème méditation » et a demandé aux autres professeurs de participer au projet.
L’idée est de proposer aux élèves quelques instants de pause,
de respiration, de relaxation avant de commencer le cours.
Enthousiaste, j’adhère immédiatement au projet et ramène spontanément ma cloche de méditation n‘ayant pas vraiment d’idée précise sur la façon dont j’allais l’utiliser.
Petit à petit elle prend sa place dans la classe.
Elle encadre le début et la fin de la pause respiration, puis au fil des mois elle installe également le silence et cela dans toutes mes classes.

Elle est naturellement posée sur mon bureau à coté de ma trousse et de mon cahier.
Je suis surprise de son impact et des effets qu’elle produit sur les élèves et les adultes.
Même mes tuteurs en parlent dans leurs rapports lors de leurs visites.
Aujourd’hui elle accompagne tous mes cours. Pas de cri, je n’élève pas la voix, de toute façon je n’y arrive pas, juste le son harmonieux de la cloche qui invite les élèves au silence. Et ça fonctionne !

Je pense que mon geste spontané en septembre de mettre ma cloche dans mon sac et de l’emmener avec moi en classe s’inscrit tout simplement dans la continuité des retraites dans la ville.
Dans la journée elle représente aussi pour moi un rappel des moments de pause nécessaires.
Marylise