walters Art museum« Je gagne l’équivalent d’un SMIC,  et j’ai acheté ces clémentines bio à 6,95 le Kg. Pourquoi ? 

On est tellement habitué à pouvoir consommer tout, n’importe quand, et à bas prix, qu’on se retrouve à bugger devant des clémentines. Je ne peux pas financièrement me permettre ce genre d’achats toutes les semaines. 

Alors quoi ? 

Eh bien j’ai réalisé que faire un achat en conscience permet de cultiver la gratitude et non pas la frustration comme on pourrait le penser ! Une fois de temps en temps (une fois par mois, je dirais, à peine), je m’achète un avocat bio qui coûte presque 2€ pièce. Eh bien ça me ramène au fait que c’est un produit qui n’est pas du tout local et je trouve ça très bien qu’il soit cher car ça me dissuade d’en acheter, et je peux vous dire que je le déguste.                   

Je le consomme avec une mayonnaise vegan qui coûte 2 à 3 fois plus cher qu’une mayonnaise classique et qui est conditionnée dans un pot en verre. 

Pour en revenir aux clémentines, je n’aurais pas du tout le même plaisir à en manger à moins de 2€ le kilo qui viennent d’Espagne…. 

Suite sur le site :

Voir le site : un raisonnement imagé, mais qui contredit tout ce qu’on entend trop souvent.

http://lasaladeatout.fr/non-ce-nest-pas-un-produit-du-quotidien-cest-un-luxe