hana-matsuri kanpai!-11 - copieLa seule personne que vous pouvez changer est celle qui est assise sur votre coussin. Vous ne pouvez pas me changer, vous ne pouvez pas changer votre conjoint.e, vous ne pouvez pas changer vos enfants, même si vous essayez sans cesse.

Vous ne pouvez rien changer : tout résiste. C’est difficile à accepter, mais nécessaire si nous voulons être libres. Lorsque nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, nous voyons que d’une certaine façon nous ne voulons pas nous sacrifier pour quelque chose ou quelqu’un. 

Vous n’allez pas être libre si votre pratique de zazen ressemble à des vacances, cette pratique n’est pas pour se sentir bien ; si vous voulez vous sentir bien, allez à la plage !

Le bouddhisme ne traite pas de la souffrance mais de la joie. 

Comment pouvons-nous vivre cette joie lorsque nous courons partout en espérant  que le monde va changer parce que nous y sommes un peu inconfortables…?! 

La pratique spirituelle n’est pas faite pour la sécurité ou la tranquillité.

Si vous êtes à un endroit et que vous voulez être libre, alors  c’est à cet endroit même que vous devez apprendre à l’être. 

Mais vous ne serez pas libre tant que vous n’aurez pas examiné chaque aspect de vous-même, tant que vous n’en aurez pas pris conscience. 

La pratique, c’est cela.

Jules Shuzen Harris

Traduction : Joshin Sensei